Les Français mangent 1 kilo de chips par an : enquête sur un marché croustillant

Les Français mangent 1 kilo de chips par an : enquête sur un marché croustillant
Mon argent

EN-CAS - Chaque année, les Français consomment environ 1 kg de chips par personne. Mais ces derniers mois, avec le confinement, les ventes se sont envolées. Les professionnels sont bien décidés à surfer sur cette tendance et rivalisent d'imagination pour nous faire saliver.

On les déguste à l'apéritif entre amis, lors d'un pique-nique ou sur le pouce pour le déjeuner. Leur couleur dorée annonce aussi l'été. Les chips sont l'une des gourmandises préférées des Français. Résultat, dans les rayons, elles prennent de plus en plus de place, et affichent une multitude de variétés. Mais quel est leur secret pour séduire autant ?

Pour le savoir, direction leur lieu de naissance, à savoir un champ de pomme de terre. En Picardie, deux amis d'enfance, Etienne et André, tous deux fils d'agriculteur, ont justement décidé de mettre en valeur cette matière première en se reconvertissant en fabricant de chips. Et tout se passe sur l'exploitation familiale. L'unité de production a d'ailleurs été installée juste à côté des champs.

Le confinement a fait grimper les ventes

Tout commence par un bon lavage, histoire de leur refaire une beauté. Les pommes de terre sont donc d'abord nettoyées puis découpées, mais pas de n'importe quelle manière : "On a choisi de garder les chips très épaisses, ça fait un temps de cuisson un peu plus long mais ça leur donne un vrai goût de pomme de terre", explique Etienne Lemoine, fondateur de "La chips française". Puis vient l'heure de la cuisson, mais ça c'est leur secret de fabrication. 

Côté ingrédients ensuite, l'huile est française, comme le sel qui provient des Hauts-de-France, et bien sûr aucun additif. 85 000 paquets ont été produits dès la première année. Et les deux compères espèrent doubler leur production d'ici la fin de cette année. Un objectif tout à fait réalisable tant les Français adorent ces petites lamelles salées. Ils en dégustent environ 1 kg  par an et par personne. Et le confinement a fait grimper les ventes. Mais elles restent encore bien loin de leurs voisins anglo-saxons qui en consomment plus de 3 kg par an.

Lire aussi

Des arômes souvent artificiels

Côté variété, les consommateurs ont des goûts bien diversifiés : "Salé" ou "à l'ancienne", pour certains. Quand d'autres misent sur le craquant et l'épaisseur. Autre particularité française, la chips reste un produit lié aux beaux jours et aux vacances. Ce que confirme Cédric Labroche, le responsable du secteur épicerie d'une grande surface de Soissons : "La saison de la chips s'étale de mai à août, c'est là qu'on réalise environ 50% de notre chiffre d'affaires", dit-il.

En 2019, le marché de la chips s'élevait à plus de 572 millions d'euros en France. Il a quasiment doublé en une quinzaine d'années. "Le rayon progresse très fortement, avec un best-seller, la chips nature. C'est la plus grosse partie du chiffre d'affaires du rayon", confirme Cédric Labroche. Toutefois, les chips aromatisées grignotent peu à peu les étals. Fromage, barbecue, truffe ou encore poulet... tous ces goûts s'obtiennent grâce à des arômes alimentaires souvent artificiels, et s'ajoutent à une liste d'ingrédients déjà conséquente. A se demander si cet en-cas est satisfaisant sur le plan nutritionnel.

Lire aussi

Toute l'info sur

Le 20h

Autre mystère qu'il reste à percer : pourquoi, quand on commence à piocher dans le paquet, n'arrive-t-on plus à s'arrêter ? Pour Vanessa Bedjai-Haddad, diététicienne-nutritionniste à Paris, la réponse est toute simple : "Parce que ça fait du bien !", dit-elle. Plus sérieusement, le sel et le gras y sont aussi pour quelque chose, selon elle, sans parler des additifs. "Notamment le glutamate monosodique qui a tendance à brouiller les signaux de satiété", décrypte la spécialiste. Résultat, on mange beaucoup plus que la portion conseillé qui est de 30 g, ce qui représente 150 calories environ. Un petit plaisir que l'on peut se permettre de temps en temps... mais attention à ne pas être trop addict.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent