Les nouveaux besoins du numérique

Les nouveaux besoins du numérique

DirectLCI
EMPLOI – Après une période de stabilisation, l’informatique a de nouveau le vent en poupe. C’est le secteur du numérique, notamment dans les métiers émergents, qui prévoit de recruter le plus dans les années à venir.

La filière du numérique en France se porte bien. D’après le syndicat de la branche Syntec Numérique, elle constituerait même un levier pour lutter contre le chômage. "Grâce aux nouvelles technologies (applications mobiles, cloud, domotique, jeux vidéos), de nouveaux besoins émergent sans cesse. Alors que les applications mobiles n’existaient pas il y a quelques années, on en trouve aujourd’hui sur tous types de sujets et cela crée de l’emploi", analyse Laurent Baudart, délégué général de Syntec Numérique.

Une étude (Contrat d’études prospectives du secteur professionnel du numérique) réalisée auprès d’une vingtaine d’entreprises de la filière, prévoit même la création de 36 000 emplois d’ici à 5 ans, en lien avec les technologies émergentes. "On voit apparaître de nouveaux métiers, autour de l’informatique embarquée et des objets connectés, et autour de la création de sites web et du code afin de développer de nouveaux langages", ajoute Laurent Baudart. L’avantage ? Les métiers du numérique recrutent à tous niveaux, de bac à bac+5. "Il existe même des écoles comme la Web@cademie qui forment des décrocheurs pour concevoir des sites Internet ou faire des tests logiciels", affirme Laurent Baudart.

Recrutements massifs en vue
Les grands groupes annoncent même des embauches massives en 2014 : GFI Informatique, qui compte près de 8 000 collaborateurs en France, recrutera 1 200 personnes cette année pour occuper des postes d’administrateurs de bases de données, administrateurs systèmes, architectes techniques, chefs de projets, concepteurs développeurs, ou ingénieurs d’études…

"Dans la majorité des cas, il s’agit de diplômés bac + 4/5 issus d’écoles d’ingénieurs ou de formations universitaires", précise Isabelle Neri, responsable du recrutement du groupe GFI. Parmi eux, on retrouve 65 % de profils possédant au moins deux ans d’expérience, et 35 % de jeunes diplômés. "Nous avons un fort développement autour du cloud et de projets d’envergure, comme la refonte de systèmes d’information. Nous recherchons aussi des experts en big data capables d’administrer des bases de données", précise Isabelle Neri. Bref, si vous hésitiez encore à vous lancer dans cette filière, ne doutez plus !

Plus d’infos sur www.gfi.fr /goforit et webacademie.org

Plus d'articles

Lire et commenter