Les prix des médicaments varient de 1 à 6 : comment ne pas vous faire berner ?

Les prix des médicaments varient de 1 à 6 : comment ne pas vous faire berner ?

DirectLCI
PHARMACIES - Les prix des médicaments sans ordonnance varient généralement du simple au double voire au triple d'une officine à l'autre. Dans les cas les plus extrêmes, le rapport va de 1 à 6 ! Faire jouer la concurrence, éviter les frais de port en ligne, éviter de commander auprès des pharmacies en dur... voici les clefs pour ne pas trop faire monter la note.

C'est un festival de prix. Les médicaments sans ordonnance peuvent être jusqu'à 6 fois plus chers selon les pharmacies (en dur ou en ligne) où vous les achetez. Cette source de confusion (et de dépenses plus élevées qu'elles ne pourraient être) ressort du dernier Observatoire des prix des médicaments , dévoilé ce mardi 8 décembre par Familles rurales. 

À LIRE AUSSI >> Votre pharmacien vous fiche peut-être à votre insu

L'association de consommateurs a mené cette enquête auprès de 41 officines physiques et 53 officines en ligne. Elle porte sur 14 produits : 12 médicaments délivrés sans prescription (Humex, Arnigel, Strepsils) et 2 produits de parapharmacie (lait infantile et sérum physiologique). Le constat est sans appel : les prix ont augmenté de 4% depuis 2010. Voici comment faire baisser la note.

► Faites jouer la concurrence : les prix varie de 1 à 6
Les prix sont très dispersés, avec un rapport situé généralement entre 1,6 et 2,7, souligne l'étude. Et parfois bien plus ! Voici, à titre d'exemples, le prix moyen et les fourchettes pour 5 articles figurant dans l'étude.

Dacryum 5,54 euros (de 3,50 euros à 7,40 euros, soit 2,1 fois plus cher selon les enseignes)
Hextril ⇒ 5,22 euros (de 1,95 euro à 12 euros, soit 6,2 fois plus)
Humex  5,28 euros (3,34 euros à 6,40 euros, soit 1,9 fois plus)
Maalox ⇒ 5,08 euros (3,45 euros à 7,50 euros, soit 2,2 fois plus)
Nurofen ⇒ 3,28 euros (2,50 euros à 4,90 euros, soit 2,7 fois plus)

► Evitez de passer commande en officine physique : le prix risque de s'envoler
Les prix peuvent devenir vertigineux en cas de commande. Les écarts vont de 1 à 6,2 dans les cas les plus extrêmes. Par exemple, le flacon de Hextril, dont le prix moyen est de 5,22 euros a été proposé à 1,95 euro comme à 12 euros selon les pharmacies. Ce dernier tarif correspond à un produit spécialement commandé car il n'était pas en stock.

A moins d'être vraiment coincé, passez la porte d'une autre pharmacie soulagera votre porte-monnaie. Utiliser un comparateur peut aussi être utile. Par exemple, Prixmedicament.com indique le prix moyen relevé en France et la fourchette pour un médicament donné et Unooc.fr permet de trouver le meilleur tarif sur Internet.

► N'achetez pas forcément en ligne : les frais de livraison alourdissent la note
Les prix pratiqués en ligne sont en majorité inférieurs à ceux des pharmacies en dur. Mais faites bien vos calculs avant de foncer tête baissée car non seulement les tarifs varient énormément d'un site à l'autre mais surtout il faut tenir compte des frais de port. Sur les 53 sites testés, l'Activir est ainsi en moyenne à 5 euros en ligne et à 5,18 euros en officine physique, le Dacryum à 4,79 euros en ligne et à 5,54 euros en dur, le Nurofen à 2,81 euros en ligne est à 3,28 en dur.

Des différences qui ne suffisent souvent pas à compenser les 4 euros à 9,95 euros (5,77 euros en moyenne) réclamés pour l'envoi. Toutefois, il arrive que les frais de port soient offerts lorsque la facture dépasse un certain montant (35 euros à 99 euros de minimum d'achat pour les sites proposant cette offre commerciale).

PHARMACIES EN LIGNE : LA LISTE OFFICIELLE |
Attention aux contrefaçons, elles sont dangereuses pour votre santé. Non seulement, les sites de vente en ligne de médicaments doivent être adossés à un pharmacie physique mais aussi seuls les produits qui peuvent être vendus sans prescription peuvent être vendus sur Internet. En cas de doute, retrouvez  ici la liste officielle  des pharmacies en ligne. En outre, l'Europe a créé un logo commun à tous les Etats membres (ci-dessous) que les pharmacies en ligne agrées sont censées apposer sur leur site (mais un tiers de celles-ci ne le font pas). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter