Les ventes de jeux et jouets repartent sur les chapeaux de roues : voici les 10 plus gros succès

Un enfant jouant dehors / Photo d'illustration
Mon argent

RATTRAPAGE - Depuis le déconfinement, les ventes de jeux et jouets explosent. Si bien que le secteur a récupéré en trois semaines 44% des ventes perdues pendant la période de fermeture forcée des boutiques, selon une étude publiée ce mardi. Les jeux de plein air sont plébiscités. Découvrez le Top 10.

Les jeux de société, Monopoly en tête, avaient connu une envolée des ventes au début du confinement (en ligne et en hypermarchés du coup). Ce sont désormais les jeux de plein air et les aires de jeu qui s'arrachent depuis la réouverture des commerces spécialisés le 11 mai. Par exemple, les maisonnettes en plastique à installer dans le jardin sont surreprésentées (1ère, 2e et 8e places) dans le Top 10 des jouets les plus vendus du 11 mai au 31 mai : 

1 - Friends House (fabricant Simba) : cabane en plastique d'extérieur

2 - Maison Nature et Cuisine d'été (Simba) : idem

3 - L.O.L Surprise ! Hairvibes (Giochi Preziosi) : un gros œuf surprise contenant une poupée et des accessoires de coiffure

4 - Fabrique à Histoire (Lunii) : un genre de poste audio qui permet aux enfants de composer et d'écouter leurs propres histoires

5 - L.O.L Surprise ! Lights Glitter (Giochi Preziosi) : œuf surprise contenant notamment une poupée qui brille dans le noir et une petite lampe

6 - Pokémon Sword and Shield Booster (Asmodee Editions) : coffret de cartes Pokémon

7 - L.O.L Surprise ! Poupée O.M.G (Giochi Preziosi) : coffret contenant une poupée et des accessoires pour l'habiller

8 - Maison Chef house (Simba) : cabane en plastique 

9 - Uno Carte (Mattel) : jeux de cartes

10 - Spécial Plus (Playmobil) : différentes sortes de figurines

Lire aussi

Le cabinet spécialisé dans les études de marché The NPD Group, qui publie ce classement ce mardi 9 juin, souligne en outre que le marché français du jeu et jouet est reparti sur les chapeaux de roues depuis le début du déconfinement, les ventes augmentant de 42% pendant les trois premières semaines. Et il en avait bien besoin car, comme bon nombre de catégories non essentielles, il a connu une baisse considérable de son chiffre d'affaires pendant le confinement. Au point que l'enseigne Picwictoys, issue de la fusion de Picwic et de la filiale française de Toys'R us l'an dernier, a annoncé début juin un projet de plan social prévoyant de supprimer un tiers de ses effectifs. 

Sur l'ensemble des distributeurs, cette reprise a néanmoins permis de récupérer 44 % des ventes non réalisées pendant le confinement. Le rebond s'explique par "l'envie des Français de faire plaisir à leurs enfants et petits-enfants et de se faire plaisir", analyse Frédérique Tutt, experte du marché des jouets chez NPD. Il s'agit aussi d'un "rattrapage certain des anniversaires manqués ou tout simplement un cadeau-récompense pour fêter la fin du confinement", ajoute-t-elle. 

En vidéo

Le Musée du Jouet se prépare à accueillir ses premiers visiteurs déconfinés

Toute l'info sur

Coronavirus : l'impact économique de la pandémie

"On s’attend à un raz- de-marée" : comment Pôle emploi peut faire face à la vague de chômeurs ?

Comment expliquer l'engouement tout particulier pour les jeux de plein air ? Ces ventes, qui ont généralement lieu au début d printemps, ont été largement repoussées à la sortie du confinement. Un rattrapage amplifié par la météo quasi estivale de ces dernières semaines et l'anticipation de vacances d'été que certains prévoient finalement de passer à la maison. 

Dans ce secteur qui reprend donc des couleurs, les temps forts de l'année restent cependant la rentrée de septembre (lancement des produits phénomènes de cour de récré) et surtout Noël, qui représente la moitié des ventes annuelles, rappelle NPD. La fin d'année sera donc déterminante. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent