Pourquoi les voitures neuves n'ont elles jamais été aussi chères

Pourquoi les voitures neuves n'ont elles jamais été aussi chères

AUTOMOBILE - A 24.300 euros en moyenne, le prix facturé par le concessionnaire pour une voiture neuve (remises comprises) n'a jamais été aussi élevé. Le produit devient quasiment un luxe, que l'on s'offre en moyenne à l'âge de 56 ans, et qui laisse la porte grande ouverte au marché de l'occasion et du low cost. Explications.

Les voitures neuves n'ont jamais été aussi inaccessibles. Les acheteurs ont déboursé 24.300 euros (après remises) en moyenne pour s'en offrir une en 2016, selon une étude New Car Buyer Survey (NCBS), dévoilée par Les Echos ce lundi 26 décembre 2016. C'est 4,5% de plus qu'un an plus tôt et 4000 euros de plus qu'il y a dix ans.

En détail, le prix des automobiles fabriquées par les constructeurs haut de gamme (BMW, Audi, Mercedes...) ont bondi de 18% en dix ans pour atteindre 42.134 euros en moyenne, tandis que celui des généralistes (Renault, Peugeot, Citroën...) a augmenté de 16% pour atteindre 22.000 euros. 

Limiter la pollution et assister la conduite

Les raisons de cette envolée des prix sont multiples. D'une part, celle-ci s'explique par le surcoût lié au développement des technologies visant à réduire les émissions de CO2, qui se concrétisent par des moteurs à injection directe et des matériaux plus légers notamment. Auquel il faut désormais ajouter les coûts liés à la dépollution tels que les pièges à oxyde d'azote (NOx), les filtres SCR  (Selective Catalyc Reduction) ou les vannes EGR (Exhaust gaz recirculation), deux systèmes qui servent justement à limiter l'émission de ces gaz irritants.

D'autre part, les nouveaux équipements numériques font monter la facture finale. Il s'agit des systèmes d'aides à la conduite qui impliquent la mise en place de caméras, de capteurs, de radars ou de processeurs embarqués. Sans oublier l'ajout d'écrans tactiles pour accéder aux fonctions.

Les acheteurs de voiture neuve ont en moyenne 56 ans

Résultat, les particuliers qui achètent une voiture neuve ont en moyenne 56 ans, un record. C'est cinq ans de plus qu'il y a dix ans (51 ans) et neuf ans de plus qu'il y a vingt ans (47 ans). En dehors des clients fortunés qui n'hésitent pas à débourser beaucoup pour se faire plaisir, les acheteurs plus modestes se détournent du marché classique du neuf, qui devient hors de portée. Ce qui fait la part belle à la fois aux modèles d'occasion et aux modèles neufs low cost proposés notamment par Dacia. Au point qu'au dernier trimestre de l'année, dans le marché du neuf, les ventes de Dacia ont rattrapé celles de Citroën. A titre d'exemple, une Logan se vend à partir de 7790 euros, selon la grille publiée par Autoplus.

Enfin, si les clients sont peu enclins à dépenser près de 25.000 euros pour une automobile neuve, c'est aussi parce qu'une fois le chèque signé chez le concessionnaire, les dépenses ne s'arrêtent pas là. A l'usage, il faut débourser chaque année entre 4733 euros par an (pour une Logan  Diesel) et 8723 euros (pour une Toyota Prius hybride) quand on prend en compte l'achat, le carburant, l'entretien et l'assurance, selon une enquête publiée en mai dernier par l'Automobile club association.

En vidéo

JT 20H - Pour baisser le prix de votre voiture neuve, connaissez vous le mandataire automobile ?

Lire aussi

En vidéo

Plein Phare : Essai de la Dacia Sandero restylée 2017

En vidéo

Conso : Comment éviter le vol de votre voiture ?

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Proche-Orient : Biden exprime son soutien au cessez-le-feu auprès de Netanyahu

EN DIRECT - Covid-19 : l'Inde enregistre sa journée la plus meurtrière depuis le début de la pandémie

Gérald Darmanin s'invite à la manifestation des policiers devant l'Assemblée le 19 mai

La Commission européenne préconise-t-elle réellement de fixer la retraite à 70 ans ?

La fin du masque en extérieur "bientôt" envisageable, selon Olivier Véran

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.