L’ex-patron de la DGSE devenu conseil pour une grande entreprise de cybersécurité

L’ex-patron de la DGSE devenu conseil pour une grande entreprise de cybersécurité

Mon argent
DirectLCI
EMPLOI – Mi-janvier, l’ancien directeur technique de la DGSE, Bernard Barbier, a été nommé conseiller spécial pour la cybersécurité et la cyberdéfense de l’entreprise française Sogeti. La cybersécurité est au cœur des préoccupations des entreprises.

Après une carrière au sein de la DGSE, vous avez été nommé conseiller spécial pour la cybersécurité et la cyberdéfense de Sogeti…
L’objectif est de renforcer le développement de Sogeti dans ces domaines, notamment à l'international. La cyberdéfense est le sujet du privé comme du public, c'est l’un des rares espaces où ces deux acteurs rencontrent les mêmes problématiques. Vu mon expérience passée, ma nomination est un atout pour sensibiliser les organisations sur les risques.

En quoi la cybersécurité est-elle un enjeu montant dans le secteur des société de services en ingénierie informatique (SS2I) ?
L'intérêt des entreprises pour la cybersécurité s'est accentué au cours des cinq dernières années. Nous avons constaté une évolution de la demande de la part de nos clients. Auparavant, la cybersécurité restait la préoccupation des spécialistes de l'entreprise. Aujourd’hui, la question de la sécurité des systèmes et réseaux se pose dès leur conception.

Qu’en est-il de la formation des nouvelles recrues en France ? Peut-on se comparer aux autres pays ?
Le système français ne produit pas assez de spécialistes de la cybersécurité. Il faut d’urgence développer les formations en ce domaine : souhaite-t-on laisser les concurrents étrangers s’occuper de la cybersécurité des entreprises et des services publics français ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter