L’industrie innove elle aussi

L’industrie innove elle aussi

Mon argent
DirectLCI
EMPLOI – Alors que l’industrie est souvent associée à une image vieillissante, l’innovation est pourtant au cœur des entreprises du secteur.

Aujourd’hui, le numérique est présent partout. "Les constructeurs automobiles utilisent le numérique pour simuler leurs crash- tests avant de fabriquer leur prototype, et les avionneurs conçoivent et effectuent la maintenance de leurs appareils entièrement grâce au numérique", affirme Laurent Carraro, directeur général de l’Ensam.

L’impression 3D, en plein boom, pourrait elle aussi révolutionner la fabrication industrielle. "On sait imprimer des objets en plastique grâce à la modélisation en 3D, mais la prochaine étape est de travailler pour parvenir à imprimer des objets métalliques", ajoute Laurent Carraro. Des technologies qui "répondent aux intérêts des jeunes et leur permettent de donner un sens à leur travail", ajoute-t-il.

Des profils variés

Aucun secteur industriel ne coupe à ces évolutions. Dans l’automobile, Toyota, qui emploie près de 8 500 personnes en France, développe des voitures hybrides (Toyota Prius), et des véhicules biplace 100 % électriques comme l’I-Road qui circuleront à Grenoble à compter de septembre prochain. "Nous travaillons aussi sur les piles à hydrogène qui permettront d’offrir une autonomie de 500 kilomètres à partir de 2015", affirme Pascal Ruch, président de Toyota France. Les profils recherchés vont des techniciens de maintenance (BTS-DUT) aux ingénieurs (bac +5). Près de 500 opérateurs de production seront recrutés d’ici à juin pour contribuer à la production de la Toyota Yaris.

De son côté, Michelin a conçu un pneu capable de passer de 0 à 250 km/h en moins d’une seconde afin d’équiper les avions d’Airbus. "Un pneumatique comprend plus de 200 composants et nécessite donc des expertises très différentes. Il faut à la fois des chimistes, des métallurgistes, des physiciens, ou des spécialistes de la mécanique des fluides", souligne Dominique Aimon, directeur de la communication technique de Michelin. En 2014, Michelin prévoit de recruter près de 600 personnes en France, dont 75 % au sein des métiers techniques (industrie, recherche et développement, bureaux d’études…).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter