Ménage : le bon rythme pour ne jamais se laisser déborder

Ménage : le bon rythme pour ne jamais se laisser déborder

FAMILLE
DirectLCI
TÂCHES - Linge, poussières, serpillière, vous ne savez plus où donner de la tête ? Et si c’était un simple problème d’organisation ? Grâce à ces quelques conseils, vous allez pouvoir dire adieu aux prises de bec ménagères. C’est promis !

Quand le week-end pointe le bout de son nez, votre panière à linge déborde, vos bambins ont marqué leur territoire un peu partout et la poussière vole ici et là ? Croulant sous vos obligations professionnelles et personnelles, vous avez repoussé les tâches ménagères jusqu’au dernier moment. Mais là, il va falloir s’y mettre. Pour ne plus avoir à tout faire d’un coup et frôler la crise de nerfs, pourquoi ne pas opter pour une meilleure organisation ? Vous allez voir que c’est plus facile qu’il n’y paraît. 


Bien sûr, la charge de travail n’est pas la même selon la taille de votre lieu de vie, de votre famille ou encore de l’âge de vos enfants. Pour en avoir une idée précise, Stéphanie Bujon et Laurence Einflalt, deux mamans aux styles de vie différents, recommandent dans leur ouvrage Savoir s’organiser (éd. Eyrolles, 2014) de faire une liste. Feuille de papier et stylo en main, notez le nom d’une pièce et de toutes les tâches qui s’y rattachent. Poussière sur l’imprimante, traces sur les vitres, aspirateur… déplacez-vous pour que rien ne vous échappe. Ensuite, inscrivez la fréquence qui vous semble être la plus appropriée pour les réaliser.

Tous les jours

Vous réalisez certainement quelques tâches ménagères quotidiennement, par habitude, sans vous en rendre compte. Tant mieux, car elles vous font gagner un temps précieux par la suite. Si ce n’est pas le cas, c’est peut-être le moment de s’y mettre. Passer un coup d’éponge sur la table juste après avoir mangé est bien plus aisé que plus tard, quand la tâche de yaourt ou de confiture aura eu le temps de sécher. De même, un petit coup d’eau sur le bord du lavabo de temps en temps vous évitera de passer des heures à le récurer. Enfin, apprendre à vos bouts de chou à bien mettre leurs vêtements sales dans la panière à linge vous permettra de ne plus courir après les chaussettes perdues sous les lits. 

Une fois par semaine

Un après-midi de semaine quand les enfants sont à l’école ou le samedi matin, histoire que toute votre petite tribu mette la main à la pâte, à vous de voir le jour qui vous convient. Aspirateur, serpillière, lessive, nettoyage des sanitaires, repassage, changement des draps ou encore tri dans les papiers, toutes ces tâches nécessitent un peu plus de temps. Mais comme ce qui est fait n’est plus à faire, vous en serez débarrassé. Au moins jusqu'à la semaine d'après.

Une fois par mois

Répartir les grosses tâches ménagères tous les mois vous permettra d’éviter l’interminable ménage de printemps. En avril, occupez-vous des vitres par exemple. En mai, débusquez les moutons de poussière derrière l’armoire du salon. L’occasion, peut-être, d’y faire le tri. En juin, détartrez les machines (à café, à laver, bouilloire, etc.), jusqu'au mois de novembre où il sera temps de purger les radiateurs. 


La liste des choses à faire peut paraître bien longue, mais n’oubliez pas que vous pouvez tout à fait en déléguer certaines à votre conjoint ou conjointe, votre aîné et même votre petit dernier, dans la mesure du possible. Il sera sans doute ravi de faire comme "les grands". 

Plus d'articles

Sur le même sujet