Livret A, EDF, loyers... Ce qui change au 1er août

Mon argent

BUDGET - Le mois d'août arrive avec son lot de changements susceptibles d'affecter vos finances. Electricité, loyers, livret A. Voici ce qui change (en bien ou en mal).

Comme chaque année au 1er août, une série de changements viennent impacter – dans le bon ou le mauvais sens – votre porte-monnaie et votre vie quotidienne.

Hausse des tarifs EDF, baisse de la rémunération du livret A, encadrement des loyers à Paris et instauration d'un contrat-type de location dans le parc privé partout en France... revue de détail.

EDF : +2,5% pour le tarif bleu
Mauvaise nouvelle pour les 28 millions de ménages abonnés au tarif bleu d'EDF. Le prix du kilowatt/heure augmente de 2,5% en moyenne.

Et cela aurait aurait pu être pire si le gouvernement avait suivi la recommandation de la Commission de régulation de l'énergie qui avait préconisé une hausse de 8% sur un an pour couvrir les coûts de l'entreprise.

Pas d'inquiétude à avoir en revanche du côté du gaz. Les tarifs pour les particuliers restent inchangés chez Engie (nouveau nom de GDF Suez).

EN SAVOIR + >> Tarifs EDF : hausse de 2,5% en moyenne en août

 Livret A : taux abaissé à 0,75%
C'est un nouveau plancher historique. Le taux de rémunération annuel du livret A est abaissé à 0,75% (au lieu de 1% auparavant). Avec ce nouveau rendement, les intérêts sont par exemple de 75 euros par an pour 10.000 euros épargnés et de 172,25 euros pour 22.950 euros placés.

Même si c'est peu, c'est davantage que le taux théorique. La rémunération aurait en effet du chuter à 0,5% si la formule s'appuyant sur l'inflation pour la calculer avait été suivie. Mais le gouvernement a décidé de couper la poire en deux.

Si vous avez des économies à placer, envisagez des alternatives qui rapportent davantage et sans risque : le plan d'épargne logement, l'assurance-vie ou les livrets d'épargne fiscalisés dont certains ont des taux bonifiés les premiers mois.

| AUTRES EPARGNES AUSSI TOUCHEES |
Par ricochet, cette baisse se répercute sur les autres épargnes réglementées : le livret de développement durable passe à 0,75% (au lieu de 1%), le compte épargne logement à 0,50% (au lieu de 0,75%), le livret d'épargne populaire à 1,25% (au lieu de 1,5%).

EN SAVOIR +
>>
Le livret A chute à 0,75% (et ça aurait pu être pire)
>>
Où (mieux) placer votre argent sans risque?

 Loyer : des garde-fous pour éviter les abus
Avis à ceux qui démanagent cet été : les loyers sont désormais encadrés à Paris. La mesure, créée dans le cadre de la loi Alur par Cécile Duflot à l'époque où elle était ministre du Logement, entre enfin en vigueur. Elle devrait bénéficier à plus d'un nouveau locataire sur cinq dans la capitale.

Concrètement, pour un nouveau bail ou un renouvellement de bail, le loyer ne peut désormais pas dépasser de plus de 20% un loyer de référence calculé en fonction de de la localisation, du nombre de pièces, de l'année de construction du bien.

Chacun des 20 arrondissements a été découpé en 4 quartiers ( carte interactive ici ). Notez cependant qu'une majoration peut être appliquée si le logement est exceptionnel en termes d'emplacement ou de confort.

EN SAVOIR + >>  Encadrement des loyers : 5 choses à savoir sur le dispositif

| LE CONTRAT-TYPE DE LOCATION ENTRE EN VIGUEUR |
Ouvrez bien les yeux au moment de signer un nouveau bail dans le parc privé. Celui-ci doit désormais obligatoirement comporter des informations permettant de savoir si le propriétaire vient d'augmenter le loyer de façon exagérée :
le montant du loyer du précédent locataire
⇒  le montant et la description des travaux effectués depuis le départ du précédant occupant
  la liste des équipements du logement
  les modalités de récupération des charges
  les honoraires du professionnel de l’immobilier facturés au locataire

EN SAVOIR + >>  Contrat-type de location pour mieux informer le locataire

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter