Livret A : pourquoi vous avez touché si peu d'intérêts cette année

Livret A : pourquoi vous avez touché si peu d'intérêts cette année

Mon argent
DirectLCI
ARGENT - Les épargnants sur Livret A et Livret de développement durable solidaire n'ont que peu touché de bénéfices cette année encore. Une association de défense des consommateurs demande aux autorités de changer les méthodes de calcul du taux du livret A pour compenser l'inflation.

C'est toujours le placement préféré des Français : le livret A. En ce début janvier, plus de 55 millions de personnes ayant de l'argent sur des livrets A et LDDS (livret de développement durable solidaire) perçoivent les intérêts de leur placement. Mais cette année encore, les bénéfices sont minimes. Une association de défense des consommateurs interpelle les autorités ce jeudi 3 janvier demander la modification de la méthode de calcul du taux du livret A, estimant que l'inflation actuelle entraîne une "dévalorisation historique" de l'épargne des ménages.

Un taux gelé à 0,75% malgré le retour de l'inflation

Le Livret A, dont la gestion financière est assurée par la Caisse des dépôts et par les banques, est l'un des produits d'épargne les plus répandus en France et sert notamment à financer le logement social. Depuis 2015, le taux de rémunération du Livret A est à 0,75%, soit le plus bas niveau historique de ce placement réglementé créé en 1818. L'année dernière, le gouvernement a annoncé le gel à 0,75% jusqu'en 2020. La décision a été prise alors que les niveaux d'inflation était proches de zéro. Mais aujourd'hui, ils remontent. 


L'association CLCV (Consommation logement cadre de vie) plaide pour "revenir à l'ancienne formule de calcul du livret A qui garantissait un rendement au moins équivalent au taux d'inflation". Une demande qui se veut urgente puisqu'à partir du 1er février 2020, une nouvelle méthode de calcul du taux doit entrer en vigueur. Celle-ci renonce au principe historique qui voulait que le taux du Livret A soit au moins égal au niveau de l'inflation, c'est-à-dire au rythme de hausse des prix à la consommation.

En vidéo

Pouvoir d'achat : le livret A affiche une chute record de la collecte

Plus de 3 milliards d'euros de perte de pouvoir d'achat

Or, pour la CLCV, ces décisions sont "très préjudiciables pour le pouvoir d'achat des Français". Bien que cette nouvelle méthode de calcul de taux prévoie un plancher minimum à 0,5%, l'association trouve cela insuffisant considérant que le taux d'inflation est souvent supérieur.


L'association de défense des consommateurs déclare en effet que "pour l'année 2018, l'inflation devrait se situer à environ 1,8% ou 1,9%. Avec un taux du Livret A gelé à 0,75%, le rendement sera de plus d'un point inférieur à l'inflation. (...) Il s'agit d'une situation jamais vue depuis le début des années 1980."


François Carlier, le délégué général de la CLCV, estime dans Le Parisien : "Un point de taux d’intérêt sur les 360 milliards d’euros placés sur ces livrets, cela se traduit par une perte d’environ 3,6 milliards d’euros de pouvoir d’achat pour les Français. C’est, par un effet de vases communicants, autant d’argent en plus dans les caisses des banques !" 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter