Louer le jardin d'un voisin, cette drôle d’idée qui a fleuri avec le déconfinement

Louer le jardin d'un voisin, cette drôle d’idée qui a fleuri avec le déconfinement

INSOLITE - Ce pourrait être le Airbnb du jardin : le site jardin-prives.com, qui propose la location ou le partage de jardins entre particuliers a été lancé en 2016. Mais la crise du coronavirus et le confinement ont dopé les réservations.

Un coin de jardin, ça change la vie. Et ceux qui l’avaient oublié s’en sont sans doute souvenu à la faveur du confinement. Avouez : n'avez-vous pas rêvé, coincé dans votre petit appartement, en regardant le ciel bleu par la fenêtre, d’un petit coin d’herbe, un transat, et d’une sieste sous les branches d’un arbre en fleurs ? Sans doute, puisqu'on l’a vu par la suite, les recherches de biens avec jardin ont explosé. Mais tout le monde n’ayant pas l’opportunité de pouvoir déménager, les citadins ont une autre alternative, moins connue : louer, pour une journée, le jardin d’un particulier.

Plusieurs sites le proposent : Louerdehors, jardinsprives, C’est ce que propose le site jardins privés. wepeps.. jardins-prives.com, est né en 2016, d'une expérience personnelle : Sa fondatrice, Pascale Krief avait dû quitter sa maison en Île de France pour un appartement parisien. Et ce qui lui a le plus manqué, c'est son jardin. Le besoin de vert, de nature, ou même, plus prosaïquement, d'un bon barbecue. 

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?
Le jardin est un espace de calme, de bien-être et de ressourcement- Pascale Krief, co-fondatrice de jardins-prives.com

Jardins-prives.com est donc né de ça : "L'idée est d’offrir à des particuliers qui n’ont pas de jardins, la possibilité de se ressourcer en famille ou avec des amis, pour un pique-nique, un vin d’honneur, un anniversaire, quelque événement que ce soit, et les accueillir dans ce jardin privé, mis à disposition."

Une centaine de jardins sont disponibles, essentiellement en région parisienne. Plusieurs offres sont proposées : la location pure et dure pour les citadins en mal de chlorophylle, le partage de jardin -je te prête mon terrain moyennant un coup de main pour l'entretien ou le jardin potager :  le propriétaire ne parvient plus à tout gérer et offre la possibilité de cultiver fruits et légumes sur sa parcelle et de conserver en échange une partie de la récolte.

Lire aussi

    Pour tous les goûts

    Vous voulez faire un barbecue ? Souhaitez passer un après-midi autour de la piscine ?  Profiter d’un terrain de pétanque, d'un jacuzzi gonflable, ou vous rêvez d’un étang ou d’une rivière dans laquelle barboter ? Vous définissez vos critères, et il ne reste plus qu’à choisir avec, selon l'endroit, des prix à l'heure ou à la journée, pouvant aller de quelques euros par heure, à une centaine, pour les "parcs d'exception". Simple, rapide, pratique… Génial ? Avouons-le, aller dans le jardin d’un inconnu même en y mettant le prix, n'est dans nos habitudes. "La philosophie de la location de jardin a pris un peu de temps." reconnait pascale Krief. "Mais au final, les gens qui sont habitués à mettre leur bien sur Airbnb n’ont eu aucun problème avec ce concept !". Et c’est vrai : qui, il y a quelques années, aurait trouvé normal de louer une chambre chez soi à des inconnus ? 

    Et depuis le déconfinement , les réservations ont explosé. "Les demandes dont été multipliées par cinq, et nous avons eu 2000 nouveaux inscrits en un mois", rapporte Pascale Krief, pas étonnée : "On l’a vu avec le déconfinement, les parcs en ville ont été pris d’assaut… Chez nous, ils cherchent des piscines, ou des jardins avec des jeux d'enfants... Ce sont d'abord des citadins qui aspirent au calme et aux retrouvailles avec leurs proches", analyse Pascale Krief. D'autant qu'en temps de gestes barrièrse, le jardin a sa vraie plus-value : "Le jardin est un lieu extérieur, et on a vu que cela rassurait les gens, sur le fait qu’ils peuvent se retrouver, en famille ou entre amis, tout en restant à bonne distance." Le organisateurs ont d’ailleurs mis à disposition un guide des bonnes pratiques sanitaires.  Le site propose d'ailleurs l'accès gratuit à la plateforme pour la saison 2020. 

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    Les vaccins Pfizer ont-ils plus d'effets indésirables qu'AstraZeneca ?

    Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

    REVIVEZ - La famille royale et le Royaume-Uni ont rendu un dernier hommage au prince Philip

    EN DIRECT - Covid-19 : 30.329 personnes hospitalisées dont 5.877 en réa, des chiffres en légère baisse

    Déconfinement : les pistes du gouvernement

    Lire et commenter