Macron confirme la fin progressive de la taxe d'habitation : comment vérifier dans quel cas vous vous trouvez

Mon argent
DirectLCI
CALCUL - "Plus personne ne paiera" la taxe d'habitation, a assuré jeudi le chef de l'Etat lors de son échange avec des citoyens. Il a ainsi balayé les doutes qui avaient émergé ces dernières semaines concernant la possibilité que cet impôt local soit maintenu pour les 20% des Français les plus aisés. Un simulateur permet déjà à chacun de savoir ce qu'il paiera l'an prochain.

Parole de président : "La taxe d'habitation [...], plus personne ne la paiera". Emmanuel Macron semble avoir tranché la question, lors de sa présence surprise à un débat citoyen organisé jeudi 24 janvier dans la Drôme. Le débat sur la suppression de cet impôt local pour l'ensemble des contribuables (et pas seulement pour 80% des moins fortunés) avait pourtant était relancé au début du mois à Bercy. 


Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, avait en effet évoqué il y a quelques semaines, à l'approche de la consultation nationale, qu'il était envisageable de "demander aux Français s'il était légitime de la supprimer pour les 20% les plus riches" (ce qui correspond aux dernières nouvelles à un revenu fiscal de référence d'au moins 27.000 euros pour une personne seule). 

En vidéo

Taxe d'habitation : qui sont ces Français les plus aisés ?

Trois étapes (2018, 2019, 2020) pour 80% des contribuables

Depuis, le doute s'était immiscé dans les esprits... jusqu'à cette intervention inattendue du chef de l'Etat. Levant toute ambiguïté, il a ajouté que "cet impôt assez injuste socialement" serait "supprimé en trois bouts". Concrètement, la première de ces trois étapes a déjà pris effet à l'automne dernier, période à laquelle les contribuables doivent chaque année s'acquitter de leur taxe d'habitation. Cette suppression - qui concerne uniquement les résidences principales - est en effet progressive. 


Dans un premier temps, elle bénéficie aux 80% des ménages les moins aisés. Ceux-ci se sont ainsi vu appliquer fin 2018 une réduction de 30% (par rapport au tarif initial, qui a pu être pondéré des augmentations locales décidées par les collectivités locales). Fin 2019, la baisse atteindra 65%. Puis fin 2020, 100%, ce qui équivaut à une suppression. A noter toutefois que d'éventuelles nouvelles hausses peuvent entre-temps être décidées par les collectivités.

Suppression d'ici la fin du quinquennat pour les 20% restants

Dans un deuxième temps, et c'est sur ce point qu'Emmanuel Macron semble avoir clarifié ses projets, la taxe d'habitation sera aussi supprimée pour les 20% de ménages restants. Il avait été annoncé précédemment que cette exonération pour tous serait effective d'ici à la fin du quinquennat. 


D'ici là, le simulateur officiel de la réforme de la taxe d'habitation pour 2019 permet de savoir si vous répondez aux critères pour être concerné par la réforme et par la même occasion de connaître l'ampleur de votre économie (montant indicatif). 


Pour effectuer la simulation, il vous appartient de vous rendre sur le module proposé sur le site de l'administration fiscale Impots.gouv.fr. Munissez-vous de votre dernier avis d'imposition pour saisir les données qui vous sont demandées :

• Revenu fiscal de référence 2017 qui figure sur l'avis d'imposition reçu à l'été 2018 ;

• Nombre de part(s) ;

• Montant de la taxe d'habitation 2018 (optionnel) ;

• Avez-vous bénéficié de la réforme en 2018 (il convient de cocher "oui" ou "non"). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter