"J'ai pas le temps" : WeCasa, l'appli qui transforme votre salon en spa

"J'ai pas le temps" : WeCasa, l'appli qui transforme votre salon en spa

BIEN-ÊTRE
A DOMICILE - Se faire masser au beau milieu de son salon, voilà une tendance qui se démocratise à l'image des nombreuses applications qui fleurissent sur internet. On a testé les services de WeCasa, simples et rapides. On en redemande !

Décrochage rimant avec massage, on a décidé de faire appel aux doigts de fée d'une masseuse de WeCasa pendant une heure. Hyper ponctuelle, Alexia sonne à notre porte à l'heure dite affublée d'un gros sac et d'une immense table de massage pliable.

"Heureusement, j'ai investi dans une sacoche à roulettes", nous dit-elle et on l'a comprend au vu du poids de l'engin et du petit gabarit de la jeune femme (1m60 tout juste). Les affres de cette profession pour cette jeune autoentrepreneuse, diplômée d'un CAP d'esthétique, qui travaille en parallèle dans un hammam. "C'est un détail par rapport aux avantages du métier où l'on est totalement libre, et puis le massage c'est ma passion", confie-t-elle. 

Evacuer stress et tensions

On se décide pour un massage relaxant (69,90 € les 60 mn), plus doux, que le Suédois ou le Deep Tissue, "stars du moment", selon la spécialiste de WeCasa car "ils vont plus en profondeur et permettent d'évacuer stress et tensions musculaires". Les mains enduites de beurre de karité, "un super produit neutre et hypoallergénique", estime Alexia qui évite les huiles "pour éviter de tâcher tapis ou parquet", notre praticienne alterne les pressions de la pointe de nos pieds jusqu'au haut du crâne. "En fait, je mixe un peu de massage californien avec du Lomi-Lomi" (un massage fait avec les avant-bras qui rappelle les rouleaux des vagues hawaïennes, ndrl). 


Alors qu'une musique  d'inspiration indienne s'échappe du portable de la jeune femme, "c'est important cela contribue au relâchement", dit-elle, ses gestes s'amplifient en remontant vers la nuque, la partie du corps qui concentre de nombreuses tensions. "Vous êtes très contractée dans cette zone", me souffle -t-elle tout en s'arrêtant sur un point précis : "Là, ce point correspond à votre vessie, vous ne buvez pas assez". On prend note et on se dit, alors que la somnolence nous gagne, que c'est quand même bien de ne pas avoir à reprendre les transports après cette douce parenthèse. Conclusion, un service ultra simplifié, à la carte, accessible à Paris comme en province, avec des tarifs pas plus chers qu'en salon ou en institut. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

"J'ai pas le temps"

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter