Microbilles dans le dentifrice, le gel douche... pourquoi elles seront bientôt interdites

Microbilles dans le dentifrice, le gel douche... pourquoi elles seront bientôt interdites

ENVIRONNEMENT - Les microbilles de plastique présentes dans certains produits cosmétiques polluent les milieux aquatiques. Elles seront interdites en France à compter de 2018. En attendant, une appli permet de traquer ces granules en scannant les codes-barres des articles en rayon.

Leur toute petite taille ne les empêche pas de faire des ravages. Bien au contraire. Les microbilles de plastique ajoutées à certains dentifrices, gels douche ou gommage passent de vos canalisations aux rivières puis aux lacs ou aux océans. Où elles sont avalées par la faune marine qui les prend pour du plancton.

A LIRE AUSSI >> Microbilles : de quoi sont-elles faites ?

Afin d'éviter cette pollution, ces minuscules grains seront interdits en France dans la plupart des produits cosmétiques (mais toujours autorisées dans les lessives et détergents) à partir du 1er janvier 2018. Dans le même souci de protéger l'environnement, les cotons-tiges dont les bâtonnets sont en plastique seront quant à eux bannis à compter de 2020. Ces dispositions font partie de la loi  sur la biodiversité définitivement adoptée fin juillet 2016.

Alternatives naturelles

Certains fabricants se mettent d'ores et déjà à remplacer ces billes de polymère de synthèse par "des produits minéraux comme des argiles ou de la poudre de noyau d'abricot", assure un responsable du groupe l'Oréal à nos confrères de France Inter

En attendant que les produits incriminés soient officiellement chassés des rayons, la fondation Surfrider , une ONG européenne qui se consacre à la protection des océans, propose une application mobile, Beat the Microbead (disponible  ici sur iPhone et là sur Android ), permettant de traquer ces granules en scannant simplement le code-barres de l'article. Vous pouvez également consulter ici la liste  mise à jour en février dernier.

A LIRE AUSSI
>>
Déo, dentifrice, shampooing : repérez les substances chimiques indésirables
>>
Prix, marques, qualité : les idées reçues sur les cosmétiques

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Présidentielle 2022 : pourquoi Eric Zemmour taxe-t-il Marine Le Pen de "femme de gauche" ?

En plein conflit sur les licences de pêche post-Brexit, deux navires britanniques verbalisés en baie de Seine

Tir mortel d’Alec Baldwin : nouvelles révélations sur la jeune armurière Hannah Gutierrez Reed

Dans le Gard, le geste héroïque d'un élève de 9 ans pour sauver son camarade de l'étouffement

Covid-19 : un antidépresseur déjà sur le marché efficace pour réduire les hospitalisations ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.