Mutuelles santé : attendez-vous à une forte hausse des tarifs en 2017

DirectLCI
MUTUELLES - Les tarifs des complémentaires santé devraient fortement augmenter l'an prochain (autour de 2% à 5% en moyenne). Ce qui s'explique notamment par le futur passage à 25 euros du tarif de la consultation chez le généralistes et le nombre important de renouvellements de lunettes.

Nouvelle hausse en vue pour les complémentaires santé. En 2017, leurs tarifs vont augmenter d'environ  2% à 4% en moyenne pour les contrats individuels et de 3% à 5% pour les contrats collectifs (c'est-à-dire la mutuelle d'entreprise pour les salariés du privé). C'est, hélas, ce qui ressort des données compilées par nos confrères des Echos publiées ce mercredi 7 décembre 2016.


Dans le détail, les particuliers assurés (contrat individuel) subiront une hausse moyenne de 4% chez Prévifrance, de 3% chez Swiss Life ou encore de 2,4% chez Generali France. Certains assureurs, comme MACSF, font des efforts pour ne pas modifier le tarif de leurs formules d'entrée de gamme ou, mieux encore, pour faire baisser la facture. C'est le cas, suffisamment rare pour être souligné, de la Macif, qui baisse les prix pour les seniors et pour les prestations d'entrée et milieu de gamme.


Pourquoi cette tendance à une forte majoration, en dépit de ces quelques geste à contre-courant ? Les assureurs suivent simplement l'inflation des dépenses de santé, qui s'explique par l'effet conjugué de trois paramètres.

  • 1La majoration du tarif des consultations

    La plupart des compagnies d'assurance intègrent dans leur grille de l'an prochain le passage à 25 euros à partir du 1er mai 2017 (contre 23 euros actuellement) de la consultation chez le médecin généraliste au tarif conventionné de secteur 1.
  • 2La surconsommation en optique

    La mise en place au 1er janvier 2016 des mutuelles obligatoires en entreprise a créé un effet d'aubaine pour certains clients qui étaient moins bien couverts auparavant par leur contrat individuel. Cela s'est notamment manifesté dans le domaine de l'optique (renouvellement des lunettes, achat de lentilles...).
  • 3Les contrats collectifs moins rentables

    Pour les compagnies d'assurance, les contrats négociés auprès des entreprises sont moins rémunérateurs que ceux passés directement auprès de particuliers. D'autant que les assureurs n'ont pas pu compenser ce manque à gagner avec leurs placements financiers en raison de la faiblesse actuelle des taux d'intérêt.

En vidéo

Mutuelles collective obligatoires : des garanties inférieures aux complémentaires santé individuelles

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter