Nutella : Ferrero a modifié la recette, on sait (précisément) ce qui a changé

DirectLCI
GOURMANDS - Si la recette de la célèbre pâte à tartiner conserve encore ses secrets, une récente modification de sa teneur en lait n'a pas échappé à la vigilance d'une association de consommateurs en Allemagne. Cette dernière a ainsi interpellé Ferrero sur Internet, propriétaire de la marque Nutella, qui a dû admettre ce changement.

"Scandale" dans le pot de pâte à tartiner. Comme Nutella compte beaucoup de fans et de détracteurs (à cause de l'utilisation critiquée d'huile de palme), et que sa recette volontairement gardée secrète nourrit pas mal de fantasmes, le moindre changement dans sa composition fait du bruit. C'est ce qui s'est récemment passé, depuis qu'une association allemande de consommateurs a interpellé Ferrero, le chocolatier italien propriétaire de la marque Nutella. Car dans un article publié la semaine passée sur son site, la "Verbraucherzentrale Hamburg" expliquait avoir remarqué que la célèbre pâte à tartiner s'était "éclaircie".

Une observation confirmée par l'étude de l'étiquette du produit, sur laquelle l'association a notamment remarqué une augmentation de la part de lait écrémé en poudre. La "Verbraucherzentrale Hamburg" note aussi la disparition du lactosérum dans la liste des ingrédients. "Le cacao a reculé dans la liste des ingrédients mais Ferrero refuse de donner sa teneur exacte malgré nos sollicitations. Visiblement, l'entreprise ne souhaite pas être transparente vis-à-vis de ses clients", s'est-elle ainsi agacé dans son article, dans lequelle elle soupçonne Ferrero d'avoir vouloir baisser ses coûts de production en privilégiant le sucre et le lait en poudre au détriment du cacao, plus cher...

La qualité du produit est inchangée, tout comme son goût et sa textureNutella

Interrogé par la rédaction des Echos, le chocolatier italien a fini par réagir, avouant "quelques ajustements" dans la recette de son Nutella, afin d'adapter son produit au goût de ses consommateurs à travers le monde. Ferrero explique ainsi que "la poudre de lactosérum, un produit dérivé du lait, a été remplacée par une légère augmentation de la quantité de lait écrémé en poudre déjà présente". Et assure que "la qualité du produit est inchangée, tout comme son goût et sa texture". 


En revanche, cette nouvelle recette n'a en rien modifié les quantités de sucre ou de graisse contenus dans la pate à tartiner.... du moins dans l'Hexagone. "Concrètement en France, la quantité de noisettes, cacao, sucre et huile de palme reste inchangée", explique Ferrero sans préciser ce qu'il en est pour les recettes dans d'autres pays. La marque avait notamment été accusée d'avoir également modifer la quantité de noisettes et de cacao dans sa recette.


"Les ajustements réalisés sont les suivants, indique Ferrero. "Substitution du lactosérum en poudre par une quantité équivalente (2,1g /100g du produit total) de lait écrémé en poudre (passant ainsi de 6,6% à 8,7% du produit total). Cela nous permet d’améliorer encore d’avantage la qualité globale du lait contenu dans Nutella et d’assurer par ailleurs une meilleure stabilité dans le temps de son goût unique. Rien d’autre n’a été modifié. La recette contient 7 ingrédients simples, sans colorants ni conservateurs. Les valeurs nutritionnelles restent pratiquement inchangées."

La recette du Nutella a toujours été un sujet délicat pour la marque, qui veut en préserver le secret et qui doit aussi régulièrement se défendre contre les critiques sur l'utilisation d'huile de palme, considérée comme "potentiellement cancérigène" dans une étude de l'Agence européenne de sécurité alimentaire (EFSA) publiée fin 2016. L'enjeu pour Ferrero étant évidemment de préserver sa célèbre pâte à tartiner, véritable poule aux œufs d'or, puisqu'elle avait rapporté, toujours selon les Echos, 1,7 milliard d'euros au chocolatier italien en 2014, soit 20 % de son chiffre d'affaires.

Plus d'articles

Sur le même sujet