Omega, Breitling, Jaeger-LeCoultre… Les 5 news de la semaine à ne pas louper pour les passionnés de montres

Mon argent
DirectLCI
TENDANCE - LCI, en partenariat avec The Watch Observer, vous propose tous les vendredis un condensé de l’actualité des belles montres. Au programme de cette semaine : la Seamaster d’Omega, la Polaris de Jaeger-LeCoultre, Grand Seiko, IWC et la nouvelle Navitimer de Breitling.

L’actualité horlogère est plus palpitante que jamais en cette période marquée par la tenue du SIHH (Salon International de la Haute Horlogerie) en janvier dernier et l’imminence de Baselworld 2018 qui ouvrira ses portes le 22 mars prochain.

Ces deux salons majeurs constituent pour l’amateur de montres autant d’occasions de découvrir les nouveautés des plus grandes marques, d’envisager de prochaines acquisitions et même de (re)découvrir des maisons horlogères.

Omega célèbre les 70 ans de la Seamaster en 2018

La gamme Seamaster est dévoilée pour la première fois en 1948, Omega fêtant cette année-là ses 100 ans d'existence.

Affichant désormais 70 ans de bons et loyaux services dans l'univers de la plongée sous-marine et de la montre de sport, Omega devrait nous en proposer de nouvelles et séduisantes versions à l'occasion du salon horloger Baselworld qui ouvre ses portes le 22 mars prochain.


La manufacture suisse, qui assure en ce moment même le rôle de Chronométreur Officiel des Jeux Olympiques d'hiver de PyeongChang 2018, a d'ailleurs déjà annoncé la couleur en dévoilant quelques montres spécifiquement conçues pour ces JO.

Parmi celles-ci, retenez en particulier les cinq modèles de Seamaster Collection Olympique dotés de codes couleurs rafraîchissants et parés de très beaux cadrans aux accents vintage, le tout motorisé par des mouvements précis et robustes.

Omega Seamaster Collection Olympique : 5.000 € (2.032 exemplaires par version).


L'événement Baselword à suivre dès à présent ici : Baselworld 2018 Live : toutes les nouveautés (photos Live, prix...) 

Jaeger-LeCoultre Polaris : le retour

A l'occasion du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) qui s'est tenu en janvier dernier à Genève, Jaeger-LeCoultre redonnait naissance à l'une de ses montres emblématiques : la Polaris.


A la fois sportive et élégante, cette montre automatique haut de gamme revient ainsi au catalogue de la Grande Maison dans différentes déclinaisons alternant complications (trois aiguilles, chronographe, heures du monde, réveil), couleurs de cadran (bleu, noir ou anthracite), matériaux (acier ou or rose) et bracelets (caoutchouc, acier ou cuir).


Quelle que soit la version que vous retiendrez, la Jaeger-LeCoultre Polaris version 2018 affiche un look sport-chic très réussi et bénéficie de fait d'une formidable polyvalence.

Jaeger-LeCoultre Polaris : à partir de 6.700 €.

Grand Seiko : à l'assaut du marché occidental

Ceux qui pensent que seuls les suisses savent produire des montres de luxe ne connaissent pas (encore) Grand Seiko.

Non contente d'être une véritable manufacture produisant l'ensemble des composants nécessaires à la fabrication de ses montres haut de gamme, Grand Seiko propose depuis plusieurs décennies des montres mécaniques dont le design, la qualité de réalisation et les mouvements sont à même de rivaliser allègrement avec l'horlogerie helvétique.

L'un des atouts maîtres de la maison nippone réside cependant dans sa capacité à concevoir des cadrans absolument somptueux adoptant des couleurs et surtout des textures uniques au monde avec lesquels aucune marque n'est à même de rivaliser.


Après avoir été réservé au marché japonais, Grand Seiko s'exporte désormais et dispose même en France de cinq boutiques en propre (Aix-en-Provence, Bordeaux, Lille, Lyon et Paris) vous permettant d'en découvrir les collections. Courez-y !

Grand Seiko SBGJ203 GMT Hi-Beat 36000 : 6.300 €

IWC : 150 ans au service de la belle horlogerie

Célèbre notamment pour ses montres d'aviateurs, IWC profitait du SIHH 2018 pour fêter ses 150 ans d'existence en dévoilant des séries limitées "150 Years". Dénominateur commun ? La présence d'un cadran laqué blanc ou bleu de toute beauté.

Les amateurs de belle horlogerie ont ainsi eu le plaisir de découvrir, dans presque toutes les gammes de la marque suisse, des séries anniversaire qui ne manqueront pas de devenir de véritables collectors.


Parmi ces nouvelles montres IWC, il convient de retenir en particulier la sublime Hommage à Pallweber Edition '150 Years' avec affichage digital des heures et minutes (heures et minutes sautantes) et, classique parmi les classiques, l'incontournable Portugieser Chronographe Edition '150 Years'.

IWC Hommage à Pallweber Edition '150 Years' : 23.300 € (250 exemplaires)

IWC Portugieser Chronographe édition '150 Years' : 7.900 € (2.000 exemplaires)

Breitling dévoile la Navitimer 8

1952 : Breitling conçoit à destination des aviateurs un outil de navigation doté d'une règle à calcul circulaire (gravée au dos de la montre) : c'est la naissance de la Navitimer, un nom issu de la contraction des mots Navigation et Timer.

Devenue au fil des décennies et des déclinaisons un chronographe légendaire, la marque suisse en présentera de nouvelles versions à Baselworld 2018 sous l'appellation Navitimer 8.


Conçue pour convaincre une nouvelle génération d'acheteurs, cette Breitling millésime 2018 dispose d'un design simple et efficace tout en affichant un cadran plus classique et dépouillé que celui de la version d'origine. La Manufacture en propose différentes déclinaisons (chronographe, trois aiguilles / date, heures du monde) alternant couleurs et types de cadrans et matériaux.


Les amateurs de montres typées vintage apprécieront en particulier les Navitimer 8 B01 caractérisées par un cadran dont les 3 compteurs, positionnés à 3, 6 et 9h, sont proposés en une version argentée qui évoque les chronographes des années 60/70.

Breitling Navitimer 8 Automatic : environ 3.600 €

Breitling Navitimer 8 B01 : environ 7.100 €

L'actualité de vos marques préférées et des principaux acteurs du monde de l’horlogerie en temps réel avec The Watch Observer.

Sur le même sujet

Plus d'articles