On a testé : billets SNCF pour les fêtes, des petits prix mais pas pour toutes les destinations

Mon argent
DirectLCI
BON PLAN - Les ventes de billets de train pour Noël ont démarré ce jeudi matin très tôt. Nous avons vérifié les prix proposés lors de cette ouverture. La SNCF a-t-elle joué le jeu ? Nos simulations pour Lille ou Clermont-Ferrand ont suscité notre enthousiasme. Celles pour Marseille, beaucoup moins.

Quarante ventes à la seconde, c'est le rythme auquel les billets SNCF pour les fêtes étaient partis l'an dernier le jour de l'ouverture des ventes de Noël. Les petits prix sont-ils assez nombreux cette année pour satisfaire les internautes à l’affût des bons plans ? Pour le vérifier, nous avons réalisé un test, ce jeudi 11 octobre, au coup d'envoi de l'opération. Etant donné le flou qui entourait l'heure de lancement  - "à l'aube autour de 6h", dixit la SNCF" -, nous étions sur le pont dès 5h45. 


Connecté au site oui.sncf, nous avons effectué la recherche pour trois destinations : Paris-Marseille, Paris-Lille et Paris-Clermont-Ferrand. A chaque fois, nous avons simulé deux allers-retours : l'un comprenant Noël avec un départ samedi 22 décembre au matin et un retour mardi 25 décembre dans l'après-midi ; l'autre comprenant le Jour de l'an avec un départ lundi 31 décembre au matin et un retour dimanche 6 janvier dans l'après-midi.

Paris-Marseille : pas moins de 79 euros pour notre simulation à Noël

Nous avons bien fait de mettre notre réveil aussi tôt, car les billets pour voyager à bord des Ouigo étaient déjà disponibles. Nous n'avons pourtant jamais reçu l'alerte que nous avions programmée depuis le site de la SNCF, ni pour les TGV classiques,  les trains Intercités et donc les Ouigo. En revanche, une notification Twitter a fait vibrer notre smartphone, à 6h07. 


Côté tarifs, notre Paris-Marseille au tout début des vacances était tout de même à 79 euros pour le samedi 22 à 8h25. Même déception chez un internaute qui nous a prévenus que son aller-retour Paris-Nîmes n'était pas à moins de 180 euros à l'ouverture. Notre retour de Marseille le 25 décembre était tout de même proposé au prix plus raisonnable de 45 euros mais pour un départ à 12h10. Bref, autant faire une croix sur le déjeuner de Noël en famille. Et quelques minutes plus tard, le retour le moins cher pour notre escapade de Noël avait presque doublé, à 74 euros.


Pour leur part, les trajets les plus abordables pour le Nouvel an étaient à 49 euros l'aller et 65 euros le retour. Le calendrier des meilleurs prix du mois, pratique si vous êtes flexible sur les dates, nous indiquait des billets à 19 euros le lundi 7 janvier.

Vers Lille ou Clermont-Ferrand : billets à 15 et 25 euros à toutes heures

Les vrais bons plans sont en revanche bel et bien là pour rejoindre nos deux autres villes. Peu après 6h, l'aller comme le retour pour s'asseoir autour du sapin à Lille étaient à 15 euros. Pour Clermont-Ferrand, il aurait fallu débourser 25 euros à l'aller (et seulement 15 en décalant le trajet à l'après-midi) et 15 euros au retour. Pour notre semaine de la Saint-Sylvestre, les déplacements à 15 euros étaient légion pour les deux destinations, dans les deux sens. 


En milieu de matinée, les petits prix étaient toujours présents même si le choix s'était restreint. Notre départ pour passer Noël à Lille était trouvable à 22 euros et de nombreux autres horaires (ne correspondant pas à nos exigences) étaient proposés entre 25 euros et 35 euros. Le retour était possible à 15 euros mais pour un départ en fin de matinée et non l'après-midi comme nous le souhaitions. Pour le Nouvel an, les tickets à 15 euros étaient encore là, à toute heure, pour l'aller comme le retour. Le constat était semblable pour rejoindre le Massif central, avec un aller à 34 euros et un retour à 15 euros pour Noël. Encore mieux pour le Nouvel an, les billets étaient encore à 15 euros pour notre aller et notre retour et à différents horaires.  

Comment expliquer que les prix n'aient pas été autant baissés pour Marseille que pour Lille ou Clermont-Ferrand ? La SNCF, interrogée à ce sujet par LCI, n'a pas encore fourni d'explication. A titre de comparaison, en temps normal, les Prem's les moins chers pour la métropole provençale sont à 25 euros (les prix allant généralement jusqu'à 148 euros). Pour la préfecture du Nord, c'est 15 euros (jusqu'à 69 euros) tout comme pour celle du Puy-de-Dôme (généralement jusqu'à 63 euros). 


Pour autant, sur Twitter, la déferlante de protestations qui avait eu lieu l'an dernier, ne s'est pas reproduite. Un internaute s'est quand même étonné qu'il n'y ait "pas de dates pour les abonnements TGVmax". Rien d'anormal, dans ce cas, "les billets sont mis en ligne 30 jours avant le départ", lui répond la SNCF. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter