Panne à Montparnasse : billets de train, avion raté, nuit d'hôtel, locations... la SNCF prévoit-elle de vous rembourser ?

DirectLCI
PERTURBATIONS - Les voyageurs qui n'ont pas pu prendre leur train après la panne qui a perturbé la gare Montparnasse en plein chassé-croisé des vacances seront bel et bien remboursés. Mais en ce qui concerne les préjudices qui découlent de l'annulation des trains (réservation d'hôtel, de voiture de location ou de séjour...), c'est loin d'être gagné. La CLCV demande d'ailleurs un geste à la SNCF. LCI fait le point.

Les trois jours de trafic très perturbé à la gare Montparnasse sont particulièrment mal tombés pour les vacanciers. La panne survenue dimanche 30 juillet 2017, en plein week-end de chassé-croisé de l'été, a laissé en rade des milliers de passagers. Train retardé, annulé, ou dévié sur une autre gare... pour certains, il aura fallu s'armer de patience. Passée la phase d'agacement, et l'attente, une question : à quoi avez-vous le droit ? LCI vous explique ce sur quoi vous pouvez (ou pas) compter :


 • Vous n'avez pas pris votre train : remboursement pendant 60 jours

Que vous ayez attendu votre train... qui n'est jamais venu, ou, qu'à la vue du quai noir de monde, vous n'ayez même pas cherché à monter à bord, le billet de train que vous aviez acheté vous reste sur les bras. Bonne nouvelle, la SNCF va vous le rembourser intégralement, même s'il s'agissait d'un billet non échangeable et non remboursable. Vous avez alors 60 jours pour effectuer les démarches sur le site Voyages-sncf.com, en gare,en boutiques ou en bornes libre-service.


• Votre train a eu du retard : indemnisation, voire remboursement, en fonction de l'ampleur

Si vous avez quand même pu monter dans votre train et que celui-ci a eu du retard, la SNCF prévoit une indemnisation allant jusqu'à 75% du prix du billet pour un retard de plus de trois heures. Nous vous détaillons dans cet article la grille d'indemnisation.  Au regard des gênes occasionnées, la compagnie ferroviaire a même annoncé, par la voix d'un responsable intervenant lundi sur franceinfo que "les voyageurs qui ont subi la veille un retard de plus de quatre heures, au départ et à l'arrivée de la gare Montparnasse à Paris, seront intégralement remboursés".

• Vous avez subi des préjudices découlant de l'annulation de votre train : rien (à moins d'avoir une assurance annulation)

Rien de prévu en revanche pour indemniser les conséquences des annulations. Ce qui n'a pas échappé à l'association de défense des consommateurs et des usagers, CLCV, qui réclame que les préjudices directement liés aux perturbations soient indemnisés. Il s'agit par exemple, détaille l'association, des correspondances ratées pour prendre un avion, d'un départ loupé pour une croisière ou un voyage organisé ou encore de la perte d'un ou plusieurs jours de maison de vacances, d'hôtel ou même de voiture de location.


Dans ces cas, à moins d'avoir une assurance annulation -prise lors de la réservation de votre séjour ou de votre location ou incluse dans votre carte bancaire à condition de l'avoir utilisée pour payer votre prestation- vous pouvez faire une croix sur le moindre remboursement. 


A noter : les frais dépensés par les voyageurs coincés dans une ville à cause des perturbations sont pris en charge par la SNCF. Vous pouvez ainsi vous faire rembourser un dîner, un trajet en taxi ou une nuit d'hôtel.  


• La CLCV demande un geste de la SNCF et invite les usagers lésés à se manifester

Espérant un geste de la SNCF, la CLCV lui demande de prévoir une indemnité pour ce type de préjudice. "Il n'est cependant pas question à ce stade de mettre en place une action de groupe, car la jurisprudence est très restrictive si la responsabilité de l'opérateur n'est pas très forte et si la cause n'est pas considérée comme prévisible. En revanche, si la SNCF ne nous entend pas nous interpellerons les ministres et les élus", précise à LCI un porte-parole de la CLCV. Afin que les usagers concernés se manifestent, l'association recueille dès à présent ici sur son site les témoignages des usagers lésés. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter