Pas tout à fait ivre, la rédaction a testé le Vinocasting

Mon argent

TEST - N'écoutant que son courage, quelques intrépides journalistes de la rédaction de metronews a testé du vin à l'aveugle. Objectif : déterminer les goûts précis de chacun en matière de vin.

La France, terre de connaisseurs en vin ? Pas si sûr. Si nous aimons le déguster, notre connaissance des terroirs, cépages, domaines et appellations est souvent assez superficielle. Surtout, nous ne savons pas toujours ce que nous aimons. Pour répondre à cette problématique, une start-up lance Vinocasting , un kit pour déterminer quels sont nos vins préférés. Pour cela, et parce que la dégustation de vins doit avant tout rester un moment de convivialité, il est possible de réunir jusqu'à huit convives pour identifier le profil gustatif de chacun. N'écoutant que son courage, une poignée de journalistes de metronews a fait le test.

Le principe est simple : il s'agit de goûter, à l'aveugle, six vins différents - deux blancs et quatre rouges - et de les noter sur une échelle de un à cinq. C'est un œnologue qui a choisi les vins, tous dans une même gamme de prix et de qualité. Cependant, ils ont un caractère assez prononcé chacun dans leur style pour permettre aux testeurs de se faire facilement un avis.

Noter selon son instinct sans se laisser influencer

Nous nous sommes installés autour d'une table et de verres (à vin si possible). Chacun dispose d'une fiche de notation et va devoir laisser parler son instinct. Il faut goûter les six bouteilles les unes après les autres, sans enlever les caches et en nettoyant à l'eau le verre entre chaque test pour ne pas mélanger les goûts. Sur la table, pas de saucisson, de fromage ou de chips, cela pourrait fausser la dégustation. Et puis, ne dit-on pas que manger, c'est tricher ?

"Ne réfléchissez pas et laissez répondre vos papilles : votre première impression est généralement la bonne", explique la notice. Evidemment, personne ne peut s'empêcher d'y aller de son petit commentaire : "Ça, c'est du Bourgogne", "Il est puissant celui-là, il doit venir du sud", "du Bordeaux, j'y mettrais ma main à couper !". Dans l'idéal, il vaut mieux se taire et laisser à tous le temps de mettre une note (des chiffres ronds, pas de demi-points).

Une liste d'appellations à son goût suggérées

A la fin, il ne reste plus à chaque participant qu'à reporter ses notes sur le site Internet vinocasting.com pour découvrir son profil. Si pour certains ce fut la surprise, "tiens, je suis plus Bourgogne que Bordeaux ! Je n'aurais jamais cru", c'est surtout l'occasion pour les autres de confirmer ce que l'on pressentait. L'avantage est que le site propose à chacun une liste d'appellations (rouges, blancs et rosés) personnalisée pour faciliter les prochains achats chez le caviste ou en supermarché. Côte-Rôtie, Saint-Joseph, Margaux, Pessac-Léognan… voici quelques-unes des appellations appréciées de la rédaction. Si l'envie de nous faire plaisir vous prenait.

Dans un avenir proche, le site sera aussi capable de proposer une liste compatible entre plusieurs profils, pour plaire aux deux personnes d'un couple par exemple. Dans un avenir proche, vinocasting.com compte également proposer à l'achat des vins adaptés aux préférences de chaque membre. A consommer avec modération bien sûr.

Le kit est vendu 50 euros sur le site vinocasting.com et chez quelques cavistes à Paris et à Lyon.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter