Passage à l’euro : les Français parmi les grands perdants avec 56.000 euros de manque à gagner en près de 20 ans

Mon argent
DirectLCI
COUP DE RABOT - Selon une étude allemande révélée par Le Parisien, les Français auraient perdu beaucoup d’argent suite au passage à l’Euro en 1999. Contrairement à certains pays voisins.

Le passage à l’euro a souvent été pointé du doigt par les Français, en particulier pour des hausses de prix intempestives depuis 1999. Mais aujourd’hui, une étude vient corroborer ces faits. Le centre de politique européenne de Fribourg, en Allemagne, estime que les Français ont perdu 56.000 euros sur la période 1999-2017, comme le relaie Le Parisien. Un chiffre des plus éloquents, qui en fait un des pays les plus touchés avec l’Italie (plus de 73.000 euros en moins par habitant) ou le Portugal (plus de 40.000 euros en moins).

Dans ce rapport intitulé 20 ans d’euro : perdants et gagnants, une enquête empirique, l’on apprend aussi que certains voisins européens s’en sont plutôt très bien tirés. A commencer par les Allemands qui en 18 ans, auraient accumulé plus de 23 000 en plus. De même pour les Pays-Bas avec plus de 21 000 euros. Si certains autres pays ont peu perdu (un peu plus de 6 000 euros pour les Belges et 5 000 pour les Espagnols), les Grecs, eux, malgré la crise auraient gagné 190 euros !

Le PIB comme donnée

Pour parvenir à ces résultats, l’organisme à but non lucratif s’est basé, via des algorithmes, sur le PIB par habitant que chaque pays aurait dû avoir s’il n’était pas passé à l’euro. Si le PIB français a autant baissé, c’est semble-t-il à cause de la "dévaluation de la monnaie plusieurs décennies avant l’entrée en vigueur de l’euro", précise le rapport.


Tant l’Italie que la France utilisaient cette politique monétaire qui a trouvé ses limites avec l’euro. Ce même rapport indique que si la France veut rebondir, elle doit suivre les "réformes structurelles engagées par Emmanuel Macron". De son côté, l’Allemagne sort grande gagnante avec l’export de ses produits à haute valeur ajoutée.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter