Pénurie d'électricité : découvrez Eco2mix, l'appli qui vous incite à réduire votre consommation en cas de pic

DirectLCI
ÉNERGIE - Alors que de nombreux réacteurs nucléaires sont à l'arrêt, RTE, le gestionnaire du réseau, lance ce lundi un dispositif d'alerte, via une appli, pour inviter les particuliers à adopter des gestes citoyens en cas de pic.

Cet hiver, des pénuries d'électricités pourraient survenir si les températures passent en dessous des normales de saison. En cas de vague de froid particulièrement coriace, RTE, le gestionnaire du réseau, invite les particuliers qui le souhaitent à participer à cet effort. Un nouveau dispositif d'alerte est mis en place à compter du lundi 5 décembre 2016 via l'application mobile Eco2mix (android et iOs

Faire tourner sa machine plus tard

L'application, qui permet déjà de suivre la consommation nationale en temps réel, permettra aux usagers d'être prévenus quand un pic de consommation se profile. Ce nouveau dispositif, baptisé "Alerte Eco2mix", les incitera par le biais d'alertes diffusées sur les tablettes et smartphones à effectuer des gestes simples.


Par exemple : faire tourner les lave-linge, sèche-linge ou lave-vaisselle en heures creuses, baisser la température des pièces de 1 ou 2 degrés avant de quitter sa maison ou encore éteindre la lumière dans les pièces inoccupées. De fil en aiguille, cette mobilisation pourrait faire économiser entre 1000 et 5000 MW selon le succès qu'elle rencontrera.

Réacteurs nucléaires mis à l'arrêt

Par ailleurs, le gestionnaire du réseau se tient prêt à mettre en œuvre des solutions exceptionnelles pour préserver l'alimentation électrique des particuliers, telles que l'importation de l'électricité produite par les pays voisins, l'interruption de la consommation dans les entreprises et les foyers volontaires ou encore les baisses de tension. 


Pourquoi une telle vigilance cet hiver ? Outre les opérations de maintenance traditionnelles sur les sites de production, des examens de sûreté doivent être réalisés à la demande de l'Autorité de sûreté nucléaire. Ce qui implique la mise à l'arrêt de 13 des 58 réacteurs en décembre et 9 début janvier. Sans oublier la fermeture de quatre centrales au fioul supplémentaires par rapport à l'hiver dernier.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter