Phishing par téléphone : un spécialiste de la PJ nous livre ses conseils

Phishing par téléphone : un spécialiste de la PJ nous livre ses conseils

Mon argent
DirectLCI
COORDONNES BANCAIRES - Des escrocs se font passer pour des conseillers de sociétés qui ont pignon sur rue pour vous soutirer votre numéro de carte bancaire. Un spécialiste de la PJ nous explique comment éviter ces arnaques.

Faux appels d'EDF, de la CAF, de votre opérateur téléphonique ou même des impôts... des individus se font passer pour des conseillers commerciaux pour vous arnaquer. Cette technique du phishing (ou hameçonnage) consiste à soutirer des données personnelles pour perpétrer une escroquerie. Si la méthode est bien plus répandue sur internet, elle n'en est pas moins dangereuse lorsqu'elle est tentée par téléphone. Contacté par metronews, le commissaire Sylvain Brun, spécialiste de ces questions à la direction centrale de la Police judiciaire (PJ) rappelle comment éviter ces arnaques. Suivez le guide.

Ne donnez pas vos coordonnées bancaires sauf si c'est à votre initiative
Non seulement il existe peu d'entreprises qui utilisent le paiement par téléphone mais surtout c'est au client de prendre l'initiative. Vous n'êtes jamais obligé de payer par téléphone, vous avez le choix dans le mode de paiement. Même EDF, qui utilise le paiement par téléphone de façon marginale, ne le permet qu'en facilité de paiement pour un client qui en ferait lui-même la demande.
A l'inverse, quand c'est l'entreprise qui vous contacte pour initier le paiement, cela doit éveiller les soupçons : n'allez pas plus loin dans la démarche et demandez par exemple à ce qu'une facture soit envoyée ou rendez-vous sur votre espace client pour payer en ligne.

Ne communiquez ni login ni mot de passe
Ne divulguez pas non plus vos informations de connexion aux espaces clients. Aucune société ne vous demandera par téléphone votre login ou votre mot de passe.

Méfiez-vous même quand le numéro est affiché
Si les numéros masqués n'inspirent pas confiance, en général on se méfie moins d'un numéro affiché. Et l'on a tort car il peut s'agir d'un numéro usurpé : l'escroc se débrouille pour faire apparaître le numéro d'une vraie société alors qu'il appelle d'une autre ligne. C'est d'autant plus vicieux que si vous rappelez ce numéro, vous tombez sur la véritable société qui vous confirmera que ce n'est pas d'elle que provient l'appel.

UNE REGLE A RETENIR Si vous souhaitez payer par téléphone, faites-le mais soyez à l'initiative de l'appel.

Une fois l'erreur commise, faites opposition
Vous – ou l'un de vos proches, un parent âgé par exemple – avez donné vos coordonnées bancaires et vous réalisez après coup que l'appel était louche : appelez sans attendre votre banque pour faire opposition au paiement. Rendez vous ensuite au commissariat ou à la gendarmerie pour porter plainte et engager une action pénale.

Un numéro vert pour signaler une arnaque
Appelez la plateforme téléphonique Info escroqueries au 0.811.02.02.17 (prix d'un appel local depuis un poste fixe, 0,6 euros /min depuis un portable). Ce numéro vert permet de signaler une escroquerie (au téléphone ou par internet) ou simplement de vous renseigner. Lorsqu'il s'agit d'un texto douteux, renvoyez le au 33.700. Notez enfin que la plateforme internet Pharos   permet de signaler un mail ou un site frauduleux mais pas le phishing par téléphone.

EN SAVOIR + >> Remboursement d'impôts : comment reconnaître un mail frauduleux

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter