Placer son argent dans le vin : attention aux arnaques !

Placer son argent dans le vin : attention aux arnaques !

Sur le papier, dans les publicités, les investissements liés aux vins peuvent rapporter très gros, mais ce sont bien souvent des arnaques. Voici quelques conseils avant d'investir dans du liquide.

Emilie est une grande amatrice de vins. Elle possède une cinquantaine de bouteilles dans sa cave. Mais cette passion a fait d'elle une cible facile. En avril dernier, une publicité en ligne lui propose d'investir, dans des grands crus. Emilie fournit ses coordonnées, puis reçoit un appel. A l'autre bout du fil, une femme, à l'accent du sud-ouest qui lui propose d'investir dans deux bouteilles de Pétrus. Son interlocutrice, lui promet un bénéfice de 8%, en trois mois. Séduite, elle investit 17 000 euros. 

Mais au moment de récupérer ses fonds, aucune réponse. Emilie a tout perdu et se sent flouée.  

Noms prestigieux, photos séduisantes, promesses de rendement alléchantes... les sites frauduleux pullulent sur internet. Derrière ces domaines, se cachent souvent des réseaux étrangers, des escrocs qui sont dans le viseur de l'Autorité des marchés financiers. Chaque jour, elle conseille des dizaines de victimes d'escroqueries. 

Toute l'info sur

Le 20h

En matière de vin, il faut de la patience

Un moyen simple de savoir si un démarcheur est sérieux, vérifier s'il fait partie des sociétés agréées dont le nom est publié sur la plateforme de l'Autorité des marchés et si l'offre est autorisée. "Si elle n'est pas autorisée, vigilance absolue. Et si malheureusement il est trop tard, il faut porter plainte auprès de la justice", indique Claire Castanet de la direction des relations avec les épargnants à l'AMP. 

Lire aussi

Autre conseil : se méfier des investissements à court terme. U'Wine, négociant en Gironde, est lui bien enregistré sur la liste. Dans son entrepôt ultra-sécurisé, il stocke des milliers de bouteilles pour ses clients. D'après Thomas Hébrard, président d'U'Wine, les gains ne sont jamais immédiats. "Il faut laisser le temps au vin de se bonifier, de devenir consommable, plaisant pour le consommateur derrière. Il faut 5 à 8 ans. Plus on est patient, plus on est récompensé". 

Le rendement n'est pas garanti, mais les investisseurs peuvent espérer gagner 5% par an. Mieux vaut se méfier donc des promesses trop alléchantes. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Confinement : la limite des 10 km sera bien levée le 3 mai

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... Les dates à connaître pour les prochaines semaines

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter