Polémique sur la fête à la buvette de l'Assemblée : que dit la loi sur l'alcool au travail ?

DirectLCI
SANTÉ ! - Alors que des députés LREM viennent de se faire sermonner pour une petite fête organisée au Palais Bourbon, LCI fait le point sur ce que dit la loi sur la consommation d'alcool au travail. Et pour couper court au suspense, il est possible de boire de l'alcool au travail. Mais pas n'importe quoi, ni n'importe comment.

Un contrat remporté, un repas d'affaires ou le pot de départ de Martine de la compta, les occasions de faire la fête, et donc de trinquer au travail, ne manquent pas. Mais si un responsable vous rétorque qu'il est interdit de boire sur son lieu de travail, que lui répondre ?

Que dit la loi ?

L'article R4228-20 du Code du travail en vigueur depuis 2014 stipule noir sur blanc qu'"aucune boisson alcoolisée n'est autorisée sur le lieu de travail". Cependant, ledit article énonce quatre exceptions : le vin, la bière, le cidre et... le poiré. Whisky, Pastis, rhum, et les autres alcools forts sont donc interdits sur le lieu de travail par la loi.

En vidéo

Le boom du vin sans alcool

Tout dépend du règlement intérieur de l'entreprise

Avant de sortir le tire-bouchon, n'oubliez pas de consulter le règlement intérieur de votre entreprise. Un décret du 1er juillet 2014 autorise l'employeur à interdire toute boisson alcoolisée dans ce règlement mais aussi par une simple note de service, "lorsque la consommation de boissons alcoolisées (...) est susceptible de porter atteinte à la sécurité et la santé physique et mentale des travailleurs."

Si, évidemment, un accident de post-it est bénin, sur une ligne de montage, cela peut être dramatique. De plus, en cas d'accident causé par un employé en état d'ébriété, la responsabilité de l'employeur peut être engagée. En clair, si vous décidez de boire un petit coup au travail, ne soyez pas ivre.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter