Pourquoi ça va marcher : la montre "G-Shock à motif camouflé"

Mon argent

CONSO - Entre business et divertissement, chaque semaine, le sociologue Ronan Chastellier prévoit l’avenir de la conso, les succès… et les bugs !

L’essentiel dans la vie est de prendre au sérieux les choses accessoires. Contrairement à ce que l’on croit, les détails sont émetteurs d’une énergie discrète. Ainsi, la montre "G-Shock à motif camouflé" a priori assez anecdotique semble vouloir dire quelque chose au plan sociétal.

Il s’agit du "bling camouflé", une certaine tendance de l’époque qui consiste justement à exhiber son camouflage. Peut-être pour laisser entendre qu’on préfère avancer masqué, ne pas se révéler dangereusement ou trop vite ? Le motif camouflage serait-il l’apparition d’un style un peu paranoïaque dans une société hostile ? Ou bien souhaite-t-on par là mettre en avant sa pudeur ou sa timidité, un peu comme l’usage des vitres teintées dans les véhicules blindés ?

Un désir philosophique d'accéder au vrai 

Il y avait le "bling sobre" qui consistait à paradoxalement afficher une certaine sobriété, un cran plus loin, il y a maintenant le "bling camouflé", pour tous ceux qui visent la fuite hors du monde et une certaine invisibilité. Fini donc l’apparence à tout crin et la visibilité comme valeur fondamentale !

Désormais les êtres de l’invisibilité refuseraient d’être inutilement séducteurs dans un désir philosophique d’accéder au vrai, avec un goût pour la dissimulation. Et ils veulent l’afficher car cette montre "G-Schock  à motif camouflé" reste un accessoire, c’est à dire un objet pour manifester sa différence. On y verrait presque une forme de snobisme, un ultra snobisme même qui refuserait de se montrer tout en montrant.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter