Prélèvement à la source : comment vous faire rembourser rapidement si vous avez été trop prélevé

Mon argent
TRÉSORERIE - Certaines situations peuvent donner lieu à une surimposition dès janvier 2019. Mais il est néanmoins possible de demander au fisc de vous rembourser le trop-payé dans les deux mois, au lieu d'attendre la régularisation de l'été.

Un changement de situation familiale (naissance d'un enfant ou décès d'un conjoint par exemple) ou une variation de revenus (licenciement, départ à la retraite par exemple), survenus en 2018, sont susceptibles de se matérialiser dès ce mois de janvier 2019 par des prélèvements plus importants que l’impôt que vous devez réellement payer. 


Votre taux actuel de prélèvement à la source (valable de janvier à août 2019) a en effet été calculé à partir de vos revenus de 2017 déclarés au printemps 2018. Les sommes éventuellement payées en trop ne vous seront ensuite restituées que lors de la régularisation du solde de l'impôt à l'été 2019.

Pour vous éviter cette avance de trésorerie, il vous appartient alors d'effectuer deux démarches. D'une part, demandez sans attendre davantage la modulation de votre taux pour que vos prélèvements à venir soient conformes à votre situation réelle de 2019. Pour cela, rendez-vous sur le site de l'administration fiscale, allez ensuite sur votre "Espace personnel" et cliquez sur "Gérer mon prélèvement à la source". La modification interviendra dans les deux mois. A noter qu'une révision du taux à la baisse n'est possible que si cela entraîne une diminution des prélèvements d'au moins 10% de leur montant, pour un minimum de 200 euros dans l'année. 


D'autre part, il convient d'adresser une réclamation à l'administration fiscale afin d'être remboursé de ce qui vous a été prélevé en trop. Le remboursement devrait lui aussi intervenir dans les deux mois. Cette démarche peut être effectuée de différentes façons :


• En ligne sur le site des impôts via votre "Espace particulier", rubrique "Nous contacter / Ma messagerie sécurisée" ;

par courrier sur papier libre en mentionnant vos noms, prénoms, adresse et signature manuscrite, la désignation de l'impôt concerné et le motif de la réclamation accompagnée de justificatifs ;


• Au guichet de votre centre des finances publiques, où la réclamation pourra être matérialisée par une fiche de visite ;


• Par téléphone en joignant votre centre des finances publiques, dont les coordonnées sont inscrites sur votre dernier avis d'imposition.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Impôts et prélèvement à la source : le grand basculement

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter