Prime de Noël : "Je touche 700 euros par mois, cette aide me permettra d’offrir un Noël à mes enfants"

TÉMOIGNAGES - Que font vraiment nos internautes qui touchent la prime de Noël, et qui se font parfois traiter d’assistés par d’autres? Petit tour d’horizon des commentaires.

C’est aussi ça, l’esprit de Noël. Ce mercredi, les revenus modestes toucheront automatiquement des CAF ou de Pôle Emploi une prime de Noël de quelques centaines d’euros. Un coup de pouce qui n’est par ailleurs pas réservé à ceux qui ont des enfants.

Comme souvent lorsqu’on évoque des aides sociales ou des allocations, l’ombre du Grand Méchant Assistanat n’est jamais bien loin dans les commentaires des internautes. La prime de Noël n’échappe pas à cette règle. Mais en vrai, que fait-on quand on en bénéficie? Nous vous avons posé la question.

Alerte assistanat
La prime de Noël ? "Certains la méritent, après une perte d’emploi, une maladie, un divorce… Pas d’autres, ceux qui vivent des aides et ne cherchent pas à s’en sortir. Il y a donc deux catégories de bénéficiaires !", nous assure Audrey sur Facebook, avant de nous souhaiter "Bonnes fêtes à tous !". Jessica, elle, qui trouve "de plus en plus décourageant de travailler en France", pointe le fait de "gagner une misère et devoir tout payer sans toucher d’aides". Mais Marie-Mathilde l’en assure : "Mieux vaut avoir la fierté de travailler que d’être au RSA."

EN SAVOIR + >> La prime de Noël est versée ce mercredi

La prime, c’est pas du luxe
"Je l’ai la prime, lance Klara, et je peux vous dire que je préférerais avoir un travail plutôt que de la toucher, tout comme le RSA. Si vous croyez que ça fait du bien au moral, vous vous trompez." "Je travaille en intérim et j’y ai le droit", explique Chacha, qui tacle au passage "certains qui ne se bougent pas les fesses ne devraient pas la toucher". Kikie, "maman de trois enfants, dont un est à la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)", semble bien contente d’y avoir droit, elle aussi.

EN SAVOIR + >> Des bonus locaux à la prime de Noël ?

Ce qu’ils vont en faire
Pour cette même Kikie, c’est clair : "La prime va m’aider un peu dans mon quotidien de mère au foyer, même si je n’attends pas trop après elle." Priscilla bénit cette petite arrivée d’argent supplémentaire : "Merci ! À cause de gros soucis de santé, j’ai été obligée d’arrêter de travailler cet été. Avec 700 euros mensuels au RSA et les allocations familiales, cette prime va me permettre de quand même offrir un Noël à mes deux enfants." "Je ne travaille pas, j’ai deux enfants, et mon concubin gagne un salaire de misère, explique Miky-Mimy. Alors oui, cette prime mettra du beurre dans mes épinards, et fera en sorte que mes petits aient un Noël digne de ce nom !"

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Prime de Noël

Plus d'articles

Sur le même sujet