Retraites, gaz, AAH, prime d'activité, Ryanair... ce qui change pour votre porte-monnaie au 1er novembre

Mon argent
DirectLCI
ARGENT - Le prix du gaz continue sa folle ascension pendant que les retraites complémentaires sont revalorisées au compte-gouttes. L'aide financière accordée aux handicapés est pour sa part significativement augmentée. Retrouvez ce qui change, en positif comme en négatif, au 1er novembre.

Si la grisaille et le froid ne vous ont pas déjà plombé le moral, ce qui suit risque de vous enlever le sourire. Au 1er novembre, le prix du gaz s'envole, l'une des principales compagnies aériennes low cost se met à facturer les valises en cabine et les retraites complémentaires, bien que revalorisées, progressent trois fois moins vite que l'inflation. Mais comme tout n'est pas gris, en tout cas pas pour tout le monde, les adultes handicapés peuvent au moins compter sur une revalorisation significative de l'allocation leur assurant des revenus minimum. 


L'augmentation, toute récente, des salaires du privé versés ces jours-ci sur les comptes bancaires (en raison de la suppression de la cotisation d'assurance-chômage à partir d'octobre), a malgré tout de quoi dérider une bonne partie des consommateurs. Vous pouvez vérifier ici quel est votre gain par rapport aux mois précédents. Entre bonnes et mauvaises nouvelles pour votre portefeuille, revue de détails des changements opérés à compter de ce mois de novembre : 

Gaz : + 5,4%

Les tarifs réglementés d'Engie, qui concernent 4,6 millions de foyers (sur les 10,5 millions abonnés au gaz), grimpent précisément de 5,79% hors taxes en moyenne, soit 5,4% toutes taxes comprises. Depuis le début de l'année, la hausse cumulée dépasse ainsi les 16%. Dur à avaler au moment où on rallume le chauffage. Cette progression des prix est en fait directement liée à l'envolée des cours du gaz et du pétrole sur les marchés. 


Cette augmentation n'affecte cependant pas tous les foyers concernés de la même façon. Ceux qui utilisent cette énergie pour la cuisson subissent une hausse de 1,9% en moyenne. Ce sera 3,6% pour ceux qui l'utilisent pour la cuisson et l'eau chaude et 6% pour ceux qui se chauffent avec. 

AAH : + 41 euros

Le montant maximal de l'allocation versée aux adultes handicapés (AAH) est rehaussé de 41 euros pour atteindre désormais 860 euros. Dans un an (novembre 2019), cette prestation augmentera de nouveau de 40 euros pour atteindre 900 euros. Cette aide financière permet d'assurer un minimum de ressources aux intéressés ; elle vient compléter d'éventuels autres revenus. Elle est attribuée en fonction du taux d'incapacité notamment. 

Prime d'activité : + 20 euros

La prime d'activité augmente de 20 euros pour les salariés au Smic. Cette aide (dont le montant moyen était de 158 euros jusqu'ici) varie en fonction de la situation des bénéficiaires. Le montant de sa base de calcul est ainsi porté à 551,51 euros. Cette hausse a été publiée début octobre au Journal officiel mais elle est rétroactive : le texte précise en effet qu'elle s'applique à compter du mois d'août. Il est d'ores et déjà prévu que des revalorisations identiques aient lieu les prochaines années. 

Retraite complémentaire du privé : + 0,6%

Après cinq ans de gel, les retraites complémentaires de l'Agirc-Arrco sont revalorisées de 0,6%. Ces prestations concernent 12,6 millions de retraités ayant travaillé dans le secteur privé. En détails, le point Agirc (pour les cadres) passe à 0,4378 euro (au lieu de 0,4353 euros) et le point Arrco (pour les non cadres) à 1,2588 euro (au lieu de 1,2513 euro). 


Il s'agit cependant d'une bonne nouvelle en demi-teinte car, comme le veut un accord passé il y a quelques années, cette revalorisation est inférieure d'un point à l'inflation prévue pour l'année en cours au moment du calcul. Elle implique donc une baisse de pouvoir d'achat. 

Ryanair : + 6 euros (minimum) pour une valise en cabine

Du nouveau aussi pour les voyageurs. La compagnie aérienne Ryanair facture désormais un surcoût pour les valises susceptibles d'être acceptées en cabine. Vous pouvez cependant toujours voyager avec un petit sac sur vous (40 cm x 20 cm x 25 cm, maximum) sans avoir à débourser quoi que ce soit de plus. 


Un bagage plus volumineux devra, quant à lui, être déposé au comptoir d'enregistrement en vue d'un placement en soute (alors que jusqu'ici, s'il était compact et pesait moins de 10 kilos, il était accepté gratuitement en cabine). Cette opération coûte 8 euros à la réservation et 10 euros si si elle est effectuée après coût en ligne (jusqu'à 40 minutes avant le départ). A défaut, il vous en coûtera 25 euros au comptoir de dépôt des bagages ou à la porte d'embarquement.  


Autre possibilité : opter pour l'embarquement prioritaire, à 6 euros au moment de la réservation, 8 euros ultérieurement (et jusqu'à 30 minutes avant le départ). Cela permet non seulement d'accéder à la file d'attente prioritaire mais surtout de garder votre valise de moins de 10 kilos en cabine.

En vidéo

Ryanair : le bénéfice net annuel s'envole

A noter : Comme chaque année, la trêve hivernale suspend les expulsions jusqu'au 31 mars. Les propriétaires en conflit avec leurs locataires, et ayant eu gain de cause au tribunal, devront attendre le retour d'une météo plus clémente pour les expulser. Les bailleurs peuvent cependant engager quand ils le souhaitent un recours afin de démarrer une procédure, qui pourra devenir effective au printemps. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter