"QuelCosmetic", une application lancée par UFC-Que Choisir pour faire le tri dans les produits cosmétiques

"QuelCosmetic", une application lancée par UFC-Que Choisir pour faire le tri dans les produits cosmétiques

Mon argent
DirectLCI
SANTÉ - UFC-Que Choisir lance ce lundi "QuelCosmetic", une application gratuite qui permet de décrypter les ingrédients indésirables présents dans les produits cosmétiques.

L’UFC-Que Choisir met à disposition une application mobile gratuite donnant une évaluation du niveau de risque d’un produit cosmétique en fonction de la présence ou de l’absence d’une ou plusieurs des substances indésirables listées par l'association. 


Si l'application n’a pas vocation à évaluer ou à comparer les produits, elle apporte toutefois une information sur la présence d’ingrédients à risque dans les produits cosmétiques.

Comment l'application est née

A la base, l'analyse du cosmétique est faite par les experts de UFC-Que Choisir. L'association travaille depuis deux ans sur les substances indésirables dans les cosmétiques. 


Une fois que les consommateurs ont accès à cette application, il est possible d'enrichir la base de données. Plus il y a de produits, plus l'analyse est rendue possible et plus le consommateur sera informé.

Comment elle fonctionne

L'application, déjà disponible sous Android IOS, révèle les substances indésirables dans les cosmétiques. 


Pour savoir si tel ou tel produit en contient, il suffit de scanner le code-barres du produit concerné avec l’appareil photo du smartphone. 


Si le produit se trouve déjà dans la base de données de l'application, celle-ci donne le résultat automatiquement en fonction de trois catégories de personnes : les "femmes enceintes-bébés", les "enfants-adolescents", les "adultes". Et en fonction de ces trois catégories, l'évaluation de la dangerosité des ingrédients dans la composition du produit peut varier.  

Pourquoi c'est important

Cette application, entièrement gratuite et financée par le fonds de dotation de UFC-Que Choisir (donc en partie des dons des consommateurs) est un outil améliorant le quotidien. 


Elle rejoint la tendance de la "slow cosmétique", visant à produire des produits plus respectueux de la peau et de la planète.

La différence avec les autres applications cosmétiques

S'il existe une offre en matière d’applications mobiles proposant de décrypter les substances présentes dans les produits cosmétiques, elle n'en reste pas moins limitée ou insuffisante. 


L'atout majeur de cette application permet, outre l'information, de proposer en alternative une liste de produits qui, eux, sont sans risques. 


Par exemple, si vous scannez votre déodorant et que l'application vous informe que ledit déodorant est un produit à risque, "QuelCosmetic" va proposer une liste de déodorants sans risque. De quoi changer le mode usuel de consommation. 

Un test révélateur

Raphaelle Vincent, qui travaille chez UFC-Que Choisir, confirme l'efficacité de l'application à titre personnel : "J'ai deux enfants et mon premier réflexe a été de scanner tous les produits cosmétiques que j'avais chez moi. Pour voir si ce que j'utilisais aujourd'hui était à risque ou pas. D'emblée, cela a modifié mon mode de consommation. Je me suis rendu compte que le gel douche que j'utilisais pour mes filles n'était pas un produit sans risque. Du coup, via l'application, j'ai choisi un autre produit sans risque pour mes enfants." 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter