Redevance audiovisuelle : le ministre de la Culture exclut une disparition

Redevance audiovisuelle : le ministre de la Culture exclut une disparition
Mon argent

DÉBAT - Que va devenir la redevance audiovisuelle, actuellement collectée avec la taxe d'habitation, alors que cette dernière sera supprimée pour 80% des foyers l'an prochain puis totalement en 2023 ? Interrogé sur BFMTV ce vendredi, Franck Riester, le ministre de la Culture, a été clair : elle ne sera pas supprimée à son tour.

139 euros collectés en même temps que la taxe d'habitation : la redevance audiovisuelle finance notamment la télévision et la radio publique, de France Télévisions à Radio France. Que va-t-elle devenir alors que la taxe d'habitation sera supprimée pour 80% des foyers l'an prochain, avant de l'être totalement pour l'ensemble des ménages en 2023 ? Pour l'instant, les avis divergent : certains proposent de la supprimer également, d'autres de la maintenir dans son état actuel, d'autres de la modifier en l'adaptant par exemple au nombre de personnes dans un foyer.

Invité ce vendredi matin de BFMTV, Franck Riester, le ministre de la Culture, a été ferme : "Elle ne va pas disparaître parce que le président de la République et le Premier ministre ont très clairement dit qu'il fallait maintenir un financement spécifique pour l'audiovisuel public pour garantir un financement pérenne et l'indépendance vis-à-vis du pouvoir politique", a-t-il expliqué.

Lire aussi

Reste donc la problématique de son recouvrement. "Est-ce qu'il faut la rattacher à un autre impôt, est-ce qu'il faut modifier le mode de calcul et le mode de collecte ?", questionne Franck Riester. Pour l'instant, la réponse est loin d'être claire.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter