Réforme de la redevance télé : le tarif "famille" déjà aux oubliettes

Mon argent

PAS DE VAGUE - Parmi les idées évoquées pour réformer la redevance télé, figurait l'instauration d'une contribution à deux niveaux en fonction de la taille du ménage. Afin d'éviter toute polémique après une fuite dans Le "Figaro", le gouvernement a fait savoir ce mercredi aux "Échos" que cette piste avait été rapidement écartée.

Une réforme de la contribution à l'audiovisuelle public -la fameuse "redevance"- est dans les tuyaux du gouvernement. Et comme le rapportait Le Figaro dans son édition de ce mercredi 6 novembre, il avait été question, parmi d'autres pistes circulant aux ministères de la Culture et des Comptes publics, de la moduler en fonction de la composition du ménage. Un premier montant aurait ainsi été réservé aux personnes vivant seules (une part fiscale dans le foyer). Un second aurait été réclamé aux familles (à partir de 1,5 part).

Cette piste explosive a cependant rapidement été balayée par l'exécutif. Interrogé par Les Échos quelques heures après cette fuite, le ministère de la Culture a en effet coupé court à toute polémique sur cette possible mesure déjà qualifiée d'"antifamille" par certains : "Il n'y aura pas de modulation de la contribution à l'audiovisuel public en fonction de la taille des foyers", a en effet assuré un porte-parole de la Rue de Valois, cité ce mercredi après-midi sur le site du quotidien économique.  

Voir aussi

Un rapport gouvernemental sur la réforme de la redevance doit cependant bel et bien être prochainement remis. En attendant ses propositions et sa mise en oeuvre, le gouvernement a acté une baisse de la redevance d'un euro en 2020, pour atteindre 138 euros. 

En vidéo

Redevance télé : combien versent nos voisins européens ?

L'année prochaine, la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des ménages posera aussi la question de la collecte de la redevance. Jusqu'ici, elle était en effet réclamée en même temps que cet impôt local dans un avis d'imposition unique. Sur ce point, il serait envisagé de l'adosser à l'impôt sur le revenu.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter