Réforme des retraites : comment connaître vos droits actuels avant l'arrivée du système à points ?

Réforme des retraites : comment connaître vos droits actuels avant l'arrivée du système à points ?
Mon argent

Toute L'info sur

Les grèves contre la réforme des retraites d'Emmanuel Macron

REPÈRES - Même si rien n'est gravé dans le marbre sur la future réforme des retraites, il est certain que certains vont y gagner et d'autres y perdre. Afin savoir votre base de départ, voici comment connaître vos droits actuels et le montant de pension auquel vous pourriez prétendre dans le système bientôt délaissé.

Quoi qu'il advienne du projet de réforme des retraites qui donne lieu cet hiver à un bras de fer entre le gouvernement et les syndicats, votre curiosité vous pousse peut-être à savoir quel sort vous aurait été réservé dans le système actuel appelé à être remplacé. 

Le futur modèle, qui est donc encore soumis à discussions et à évolutions potentielles, n'est certes pas encore en place. Mais, déjà, vous pourriez être incité à effectuer une simulation de vos droits dans l'ancienne mouture afin de savoir de quoi vous partez. Et le moment venu de pouvoir estimer le gain ou la perte que la réforme entraînera pour vous.  

Lire aussi

Pour l'heure, vous avez déjà accès à de nombreuses informations sur votre retraite. Ces renseignements sont de deux natures :  1 - les cotisations effectuées au long de votre carrière 

2 - une estimation du montant de la future pension

1. Le "relevé de situation individuelle" à partir de 35 ans

Le "relevé de situation individuelle" est un document que chaque assuré est censé recevoir chez lui l'année de ses 35 ans, puis tous les cinq ans après. Par exemple, si vous êtes né en 1981, vous devez en avoir reçu un en 2016 et le prochain vous sera envoyé en 2021 (sous réserve que cette formalité ne soit pas modifiée entre temps). 

Ce relevé rassemble en un seul document les données de tous les régimes de retraite (il en existe 35) auxquels vous avez été rattaché sur l'ensemble de votre carrière -généralement, deux ou trois. Le récapitulatif mentionne vos rémunérations, vos trimestres comptabilisés dans le régime de base et vos points accumulés dans le régime complémentaire. 

Par exemple, figurent parmi les différentes caisses : l'Assurance retraite pour le régime général des salariés du privé, la Mutualité sociale agricole pour les salariés agricoles, les Services des retraites de l'État pour les fonctionnaires d'État ou encore les caisses de retraite des personnels de l'Opéra national de Paris, des Mines ou de la Banque de France parmi tant d'autres exemple de professions à statut particulier. Sans oublier les régimes de retraite complémentaire tels que l' Agirc-Arrco pour les salariés, l'Ircantec pour les agents non titulaires de la fonction publique ou encore la CRPN pour les personnels navigant de l'aéronautique civile.

2. L'"estimation indicative globale" à partir de 55 ans

L'"estimation indicative globale" est un autre document envoyé également tous les cinq ans aux assurés, mais seulement à partir de 55 ans. Elle donne une évaluation, à titre indicatif, du montant des pensions pour différents âges de départ tels que celui de l'ouverture des droits ou de la liquidation au taux plein. 

Attention : les futures règles et notamment la probable instauration d'un âge pivot sont susceptibles de changer la donne une fois que la réforme sera entrée en vigueur.  

En vidéo

Retraites : une réforme de moins en moins universelle

Des services en ligne sur Info-retraite.fr

Outre ces deux documents censés vous être adressés d'office selon le calendrier donné, vous pouvez accéder à ces informations sur Internet. Le site Info Retraite (émanant du groupement d'intérêt public l'Union Retraite qui réunit les différents organismes de retraite) permet ainsi de suivre l'évolution de vos droits actualisés chaque année. Vous pouvez notamment y retrouver une chronologie retraçant votre carrière année après année (entreprises pour lesquelles vous avez travaillé, salaires perçus dans l'année, nombre de trimestres de cotisation pour la retraite de base, nombre de points pour la complémentaire). 

Un simulateur, baptisé M@rel, est également accessible pour estimer le montant de votre future pension. Celui-ci prend en compte les données déjà connues des caisses et permet de procéder à une simulation pour différents scénarios de carrière et d'âge de départ. Concrètement, pour accéder à l'ensemble de ces services, il convient de se connecter à son compte personnel sur Info-retraite.fr, soit avec FranceConnect ou soit avec son numéro de sécurité sociale (à noter que cette seconde méthode ne donne qu'un accès limité aux informations).  

Enfin, si vous constatez des erreurs ou des oublis dans votre parcours, il est possible de demander à les rectifier via la plateforme à partir de vos 55 ans. Avant, il convient de contacter le régime de retraite concerné (les coordonnées sont précisées dans la rubrique "Mes régimes de retraite") pour demander de procéder à une correction.  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent