Report du "Black Friday" : au fait, d'où vient ce fameux "vendredi noir" ?

Le Black Friday est une opération commerciale au nom si mystérieux. Inconnu en France jusqu'à il y a quelques années, elle est devenue l'une des opérations les plus lucratives. Mais d'où vient-elle ?
Mon argent

CONSOMMATION - Après un accord trouvé ce vendredi entre la grande distribution, le commerce et le commerce en ligne, le "Black Friday" prévu le 27 novembre devrait être décalé d'une semaine. Mais au fait, quelles sont les origines de cette grande opération commerciale ?

Débarqué timidement en France au début des années 2010, le Black Friday suscite désormais une réelle frénésie consumériste dans l'Hexagone. La Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Paris évoque ainsi "un phénomène qui a pris de l'ampleur, allant jusqu'à représenter six milliards d'euros de chiffre d'affaires, dont cinq dans les magasins physiques". 

Au point qu'en ces temps de confinement, la question de son maintien le 27 novembre prochain a fait l'objet d'une bataille politique : fallait-il laisser les géants du commerce en ligne et les supermarchés en profiter à l'heure où les petits commerces sont fermés ? On s'oriente finalement bien vers un report au terme d'un accord annoncé vendredi par Bercy.

Lire aussi

Cette fois, donc, les Français ne devraient pas participer à ce Black Friday en même temps que les Américains, qui s'y adonnent immanquablement chaque lendemain de Thanksgiving, fête célébrée aux Etats-Unis chaque quatrième jeudi de novembre. Car c'est bien au pays de l'Oncle Sam que cette gigantesque opération commerciale trouve ses origines. D'où vient cette appellation de "Black Friday" ? Les versions divergent. Certains rapportent qu'au début du siècle, quand la comptabilité se faisait encore à la main, les comptes étaient toujours écrits en rouge, étant donné qu'ils étaient la plupart du temps déficitaires. Une exception toutefois : ce fameux vendredi de l'année au cours duquel les Américains se ruaient dans les magasins pour réaliser de bonnes affaires. Là, les comptes sortaient du "rouge" (comprendre étaient excédentaires), ce qui permettait aux comptables d'inscrire enfin les chiffres à l'encre noire. D’où le terme de "vendredi noir".

D'autres voix assurent que cette appellation viendrait tout droit de Philadelphie, où le "Black Friday" désigne les embouteillages qui suivent systématiquement Thanksgiving.

Toute l'info sur

Black Friday, les promos made in USA qui font polémique

En vidéo

La Chronique éco : Le Black Friday, une opération à six milliards d'euros

Des ouvertures dès la veille au soir aux Etats-Unis

Outre-Atlantique, le "Black Friday" donne véritablement le coup d'envoi du shopping de Noël. Certains Etats - comme la Californie - ont même fait un jour férié de ce vendredi se trouvant entre Thanksgiving et le week-end. De quoi faire un pont prolongé pour de nombreux Américains, et les pousser à la consommation. D'autant que les marques font tout pour attirer les clients, certaines n'hésitant pas à ouvrir leurs portes, ce fameux vendredi, dès 4h du matin, voire la veille au soir, à partir de 20h ou minuit. Et à pratiquer des rabais pouvant dépasser facilement les 50%. 

Certaines opérations ont toutefois pris une tournure dramatique par le passé : dans un magasin Walmart de Long Island (Etat de New York), en 2008, un employé de 34 ans avait ainsi été écrasé par la foule. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

Allègement du confinement : les questions en suspens avant l'allocution d'Emmanuel Macron

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent