Respectez les saisons ! Voici les fruits et légumes à manger cet automne

Mon argent
AUTOMNE - Ce n'est pas parce que les températures baissent que la terre ne produit plus rien. Pour manger mieux, retrouvez non seulement les fruits et les légumes de saison mais aussi les poissons et les fromages.

C'est meilleur et souvent moins cher. Les produits de saison et locaux présentent un double avantage : non seulement ils sont plus savoureux parce qu'ils sont cueillis à maturité dans le but d'être consommés rapidement mais aussi ils laissent une empreinte carbone bien plus réduite que ceux qui parcourent des milliers de kilomètres pour arriver jusqu'à nos étals.

En automne, les produits de saison ne manquent pas. Mais encore faut-il les avoir en tête pour ne pas acheter n'importe quoi. L'institut national de prévention et d'éducation pour la santé ( Inpes ) a dressé la liste des principaux aliments particulièrement bienvenus dans nos assiettes.

Légumes : choux, courges, champignon...
La betterave colore vos assiettes d'un beau rouge fushia. Cuite coupée en dés ou râpée crue, elle se marie bien avec de la mâche et des cerneaux de noix. Le chou chinois est parfait revenu dans une sauteuse avec du riz et des champignons. Quand au potiron, qui se conserve plusieurs mois dans un local frais et bien ventilé, il fait d'excellents potage ou purées.

Et aussi  les différents choux (brocolis, chou de Bruxelles, chou-fleur), les champignons (cèpe, pleurote, coprin chevelu, pied de mouton, rosée des prés, trompette de la mort), les courges, le maïs, les carottes, le céleri, les endives, les épinards, le fenouil, les poireaux, les navets, les salsifis, les épinards, les radis, le topinambour ou encore le cresson.

 Fruits : poires, figues, châtaignes...
Les châtaignes, directement ramassées dans la forêt quitte à vous piquer un peu les doigts ou achetées au marché, sont un concentré d'énergie. Pour plus de fraîcheur, tournez vous vers les mandarines ou les clémentines. Vous ne savez pas les distinguer ? Les premières sont peu acide avec des pépins, les secondes en comportent très peu, voire pas du tout.

Et aussi ⇒ les prunes, les quetsches, les raisins, les kiwis, les bananes les coings, les figues, les myrtilles, les noix, les olives, les pêches de vigne, les poires, les pommes.

 Fromages : cantal, munster, Saint-Nectaire...
Le saveur d'un fromage dépend du lait utilisé. Celui-ci est plus riche quand la vache a brouté de l'herbe fraîche que quand elle est nourrie au foin à l'étable. Il faut aussi prendre en compte la durée d'affinage. Sur les étals des fromagers, vous trouvez de délicieux fromages à pâte cuite comme le comté, le parmesan, ou l'emmental. C'est aussi le moment d'acheter de l'Ossau-Iraty, cet emblématique fromage des Pyrénées au lait de brebis.

Et aussi  le cantal, le Saint-Nectaire, le salers, la fourme d'ambert, l'abondance, le brillat-savarin, le broccio, la cancoillotte, le chaource, l'époisses, le gruyère, le mascarpone, le morbier, la mozzarella, le munster, le roquefort, le vacherin-mont d'or, la féta ou encore le pouligny saint-pierre.

 Poissons (et fruits de mer) : dorade, Saint-Jacques, maquereau...
Acheter n'importe quel poisson n'importe quand, cela peut contribuer à vider les océans. Il faut en effet veiller à ce que l'espèce ne soit pas en période de reproduction. En automne, c'est le moment de cuisiner des dorades grises, délicieuses au four avec quelques oignons et un filet d'huile d'olive. Si vous détestez les arêtes, dirigez-vous vers le colin. Et pourvu d'avoir une grande casserole, vous pouvez aussi préparer des moules en un clin d'œil.

Et aussi l'anchois de Méditerranée, le bar de ligne, le congre, l'églefin, le grondin rouge, le haddock, le hareng, le lieu (jaune ou noir), le maquereau, le merlan, le rouget barbet, la sardine, le tacaud, la coquille Saint-Jacques, le calmar, l'huître, la palourde et la langoustine.

EN SAVOIR +
>> 
Courses pas cher : 5 solutions pour bien manger
>>
Gaspillage alimentaire : les gestes pour arrêter de jeter

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter