Retraite : que rapporte un euro cotisé selon le secteur dans lequel on travaille ?

Un couple de retraités / Photo d'illustration
Mon argent

Toute L'info sur

La réforme des retraites, dossier explosif pour l’exécutif

PRÉLÈVEMENTS - Pour un euro cotisé tout au long de la carrière, un Français récupère en moyenne 1,42 euro de retraite, selon une étude de tacotax.fr. Ce "rendement" diffère cependant considérablement en fonction des catégories socioprofessionnelles. Explications.

Quel est le retour sur investissement, une fois à la retraite, des cotisations vieillesse prélevées  pendant la vie active ? Tout dépend des secteurs et des catégories socioprofessionnelles, selon les calculs publiés ce jeudi 28 novembre par tacotax.fr, un site destiné à aider le grand public à développer son patrimoine. 

En moyenne, pour un euro de cotisations, les retraités récupèrent ainsi 1,42 euro de retraite. Mais, comme le montre l'infographie ci-dessous, il existe des disparités : les employés récupèrent par exemple en moyenne 48% de plus que les cadres.

Cliquez ici si vous ne visualisez pas le graphique.

Lire aussi

Pour établir cette grille, tacotax.fr a comparé, pour chaque catégorie socioprofessionnelle, le total de la retraite perçue au total des cotisations retraite payées au cours de la carrière. Cet euro cotisé, qui donne donc lieu à plus d'un euro reversé une fois à la retraite, signifie que les Français récupèrent davantage d'argent que ce qu'ils ont cotisé tout au long de leur vie : "Il n’y a aucune 'perte' d’argent pour les bénéficiaires avec notre système actuel", insiste Aldric Emié, cofondateur du site. 

Pour  rappel, en France, toute activité déclarée est soumise à des cotisations sociales dont les cotisations vieillesse. Dans le cas des salariés, ces cotisations sont directement prélevées chaque mois sur les salaires et versées aux caisses de retraite. Les sommes prélevées sur les salaires actuels servent à financer les pensions des personnes déjà retraitées, comme le veut le système par répartition actuellement en place en France.  

En vidéo

Réforme des retraites : faut-il se fier aux simulateurs proposés par les syndicats ?

Meilleur maintien du niveau de revenu pour les professions intermédiaires

Dans les détails, les employés et les professions intermédiaires (techniciens,commerciaux, responsables administratifs entre autres) bénéficient donc en moyenne de meilleure "rentabilité". En cause : une meilleure espérance de vie à la retraite et un niveau de retraite proportionnellement élevé par rapport au salaire brut (respectivement 69% et 77%). La rentabilité moindre pour les ouvriers et pour les cadres est quant à elle due à des causes distinctes.

Pour les premiers, l'espérance de vie à la retraite est relativement courte (en moyenne 21 ans contre 25 ans pour les autres types de profession). Pour les seconds, les revenus chutent dans des proportions importantes une fois à la retraite (53% du salaire brut est maintenu). Pour autant, en valeur absolue, leur pension reste supérieure. 

Espérance de vie à la retraite plus longue dans le public

Comme le montre l'infographie ci-dessous, outre le type de profession, les disparités sont également marquées entre le secteur privé (1,33 euro) et le secteur public (1,58 euro). Une différence qui s'explique par les durées de retraites plus importantes dans la fonction publique. Les fonctionnaires bénéficient en effet d'une espérance de vie à la retraite de 27 ans (contre 23 ans dans le privé).  

Cliquez ici si vous ne visualisez pas l'infographie 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter