Cambriolages pendant les vacances : 7 conseils pour dissuader les voleurs

Cambriolages pendant les vacances : 7 conseils pour dissuader les voleurs

BUDGET
DirectLCI
PRÉCAUTIONS - Près de 250.000 cambriolages sont recensés chaque année. Le risque est d'autant plus présent pendant les vacances. Porte, alarme mais aussi prudence sur les réseaux sociaux... voici quelques astuces pour que les cambrioleurs ne prennent pas votre maison pour cible.

Un cambriolage toutes les deux minutes. C'est la fréquence des "visites" de logements par des voleurs, en France. Huit infractions sur dix sont survenues entre 14 heures et 16 heures et les régions Ile-de-France, Occitanie et Paca ont été les plus touchées. Au total 247.394 cas ont été recensés en un an. 

Ces statistiques, publiées en août dernier par Le Figaro, montrent que si le nombre global de vols a baissé, celui des cambriolages de logement a lui augmenté de 4%. Alors comment éviter d'en être victime ? S'il est difficile de dissuader les voleurs aguerris même avec une porte blindée, une alarme ou une caméra, ces systèmes de protection restent cependant efficaces contre les "amateurs", selon une étude de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) relayée par Le Parisien

Renforcez votre porte d'entrée

Focalisez-vous d'abord sur la porte d'entrée, qui est empruntée dans la moitié des cas par les cambrioleurs pour pénétrer à l'intérieur du domicile. Si vous n'avez pas les moyens d'investir dans une porte blindée (environ 3000 euros), optez au moins pour une serrure multipoints possédant la certification A2P (Assurance prévention protection) et qui ne devrait pas céder sous un simple pied de biche. Elle pourrait décourager un cambrioleur un peu pressé. Il faut compter au moins 150 euros et il vaut mieux la faire poser par un serrurier professionnel. 


Cet investissement est notamment à considérer quand vous emménagez dans un nouvel appartement. Vous ne savez pas toujours qui étaient les précédents propriétaires/locataires et ils peuvent avoir prêté les clés à des personnes malintentionnées. Enfin, vous pouvez aussi ajouter une plaque de métal à l'arrière de la porte pour la renforcer un peu plus.

N'oubliez pas les fenêtres et volets

C'est bien connu "Chassez-le par la porte, il rentrera par la fenêtre". Pour éviter cela, il existe du verre antieffraction (entre 200 et 400 euros du m²) et vous pouvez aussi ajouter une serrure à votre volet (90 euros environ). Un autre bon conseil : limitez autant que possible les portes vitrées, dont certaines se forcent en une poignée de secondes.

Mettez une lumière avec détection de présence

Si vous habitez une maison, l'installation d'un éclairage au niveau de l'entrée et qui se déclenche dès qu'elle repère un mouvement peut suffire à dissuader un cambrioleur peu sûr de lui. Se retrouver en pleine lumière, exposé au regard du voisinage et des passants, pendant qu'on tente de briser une vitre ou forcer une porte… cela peut en démotiver plus d'un. L'avantage, c'est que le coût est relativement réduit : comptez à partir de 60 euros, hors installation.

Optez pour une alarme

Si le cambrioleur a réussi à pénétrer chez vous, malgré l'autocollant indiquant la présence d'une alarme et les ouvertures sécurisées, vous avez encore la possibilité de le mettre en fuite grâce à une alarme (véritable, cette fois) Selon les modèles, ils détectent les bris de vitres, les portes forcées ou tout simplement les mouvements suspects à l'intérieur du domicile. Les premiers prix commencent aux alentours de 350 euros avec deux détecteurs de portes/fenêtres et deux détecteurs infrarouges.

Faites croire que vous êtes chez vous

Équipez-vous de prises avec programmateur pour lancer l'éclairage d'un ou deux points de lumières pendant certaines heures de la journée (le soir entre 19 et 22 heures et éventuellement une heure le matin tôt en hiver). De même, de plus en plus de TV dernière génération possèdent des programmateurs d'allumage et d'extinction. Autant les utiliser même si tout cela n'est pas très écologique. Vous pouvez aussi demander à un voisin - ou le gardien de l'immeuble - de passer de temps en temps chez vous (il peut même en profiter pour arroser les plantes !) et de retirer le courrier de la boîte aux lettres, un indice souvent trop visible.

Prévenez la police ou la gendarmerie

Pendant les vacances d'été, les forces de l'ordre mettent en place l'opération "Tranquillité vacances". Il suffit de se rendre au poste de police ou à la brigade de gendarmerie la plus proche de chez vous pour vous faire inscrire sur les listes, indique le ministère de l’Intérieur. A Paris et en petite couronne, l'inscription en ligne est possible. Dès lors, les équipes de surveillances intégreront votre adresse dans leurs tournées. "Pendant votre absence, des patrouilles de surveillance seront effectuées, de jour comme de nuit, en semaine comme le week-end, afin de dissuader tout individu de tenter de cambrioler votre domicile", promet le ministère.


Retrouvez ici la marche à suivre pour vous inscrire à l'opération "Tranquilité vacances" auprès des forces de l'ordre. 

En vidéo

Cambriolages : quelles sont les techniques des forces de l’ordre ?

Ne fanfaronnez pas trop sur les réseaux sociaux

"Aller hop, direction l'Espagne. A dans quinze jours !", "Dans les starting-blocks à CDG, New York me voilà !" et autres check in à London, Rome ou Lisbonne sur Foursquare… Vous pensez être entre "amis" ? C'est sans compter sur les gens malintentionnés, les amis d'amis, les comptes pas aussi privés qu'on le pensait, etc. Le pire étant d'en parler sur Twitter. Certains cambrioleurs font des recherches sur des mots-clés bien précis pour identifier les heureux vacanciers qui auront une mauvaise surprise à leur retour.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter