RSA : le nombre de bénéficiaires recule et ce n'était jamais arrivé

RSA : le nombre de bénéficiaires recule et ce n'était jamais arrivé

MODE D'EMPLOI- 1,87 million de personnes touchent le RSA. C'est 1,2% de moins qu'un an plus tôt et c'est surtout la première fois que ce nombre baisse depuis la création du dispositif en 2009. Eligibilité, montant, démarches, on fait le point sur cette aide de la CAF.

C'est une première depuis sa création en 2009. Le nombre de bénéficiaires du Revenu minimum d'insertion (RSA socle) a reculé de 24.000 personnes en un an. Il est passé à 1,87 million d'allocataires entre juin 2015 et juin 2016, soit un recul de 1,2%, selon les dernières données de la Caisse nationale d'allocations familiales, révélées ce lundi 10 octobre 2016 par Les Echos.

Un repli que l'organisme ne se risque pas à expliquer. Mais qui pourrait être lié, d'une part, au début de reprise économique (avec la création de 140.000 emplois nets en France sur la période observée). D'autre part, à la création de la prime d'activité en janvier (qui remplac le RSA activité et la prime pour l'emploi) qui a pu provoquer une déperdition notamment parce que les bénéficiaires de ce dispositif qui en sortent ne toucheront le RSA socle que s'ils en font la demande. Ce bilan, malgré tout positif, est l'occasion de faire le point sur cette prestation.

Pour qui ? Avant tout les plus de 25 ans sans activité

Le RSA est surtout attribué aux plus de 25 ans qui n'ont aucune activité professionnelle ou une activité leur procurant des ressources très limitées. Les jeunes de 18 à 24 ans sans enfant ne peuvent y prétendre que s'ils ont travaillé à plein temps pendant au moins deux ans sur les trois dernières années. Quant au jeunes parents ou aux jeunes femmes enceintes, ils peuvent y prétendre sans condition d'âge.  

Combien ? 535 euros par mois pour une personne seule

Vous pouvez vérifier ici sur le site de la Caf si vous êtes éligible au RSA. Le montant dépend de la composition du foyer. Il peut être majoré pour les personnes isolées avec un enfant à charge ou un enfant à naître. Voici quelques exemples (en vigueur depuis le 1er septembre 2016):

- 535,17 euros par mois pour une personne seule et sans enfant,

- 687,22 euros par mois pour un parent isolé

- 802,79 euros pour un couple sans enfant

- 1123 euros par mois pour un parent isolé avec 2 enfants

- et 215,06 euros par enfant supplémentaire

Comment ? Un formulaire à remettre à l'administration

Pour effectuer les démarches, vous pouvez vous adresser à différents organismes : votre Caf, votre conseil général, votre centre communal d'action sociale, votre caisse MSA si vous dépendez du régime social agricole. Vous avez un formulaire de demande à remplir. Celui-ci est téléchargeable ici sur le site du Service public. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Euro : Suisse, Suède, Angleterre et République tchèque qualifiées pour les 8e de finale

Autonomie de 1000 km, charge en 3 min... Découvrez la première berline à hydrogène française

VIDÉO - "Mon cœur battait la chamade !" : la voisine française du "Serpent" n’a rien oublié

EN DIRECT - Covid-19 : 10.386 personnes hospitalisées, dont 1655 en soins intensifs

Ce bateau conçu en France défie les lois de la physique

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.