Salaires, timbres, tarifs des mutuelles... : ce qui change pour votre budget au 1er janvier 2017

Salaires, timbres, tarifs des mutuelles...  : ce qui change pour votre budget au 1er janvier 2017

FINANCES - Chaque nouvelle année pointe le bout de son nez avec ses changements. Montant du smic, prix des timbres, facture de gaz, crédit d'impôt pour travaux d'économie d'énergie... voici à quelle sauce vous serez mangé en 2017.

L'année 2017 arrive avec de très nombreux changements susceptibles d'affecter (en bien ou en mal) vos finances. Du côté des mauvaises nouvelles, les tarifs des assureurs et des banques sont globalement en hausse, la facture de gaz flambe et les timbres ne cessent d'augmenter. Mais cela ne saurait cacher quelques bonnes surprises comme un premier pas vers la généralisation du tiers payant chez le médecin ou l'instauration d'un crédit d'impôt pour tous les ménages qui emploient un salarié à domicile. Plus mitigé :  la hausse du smic, qui n'en est pas vraiment une puisqu'elle se limite au minimum légal. Tour d'horizon. 

Lire aussi

Smic : il passe à 1480,27 euros brut par mois

Le salaire minimum horaire passe de 9,67 à 9,76 euros brut. Le smic mensuel passe ainsi à 1480 euros bruts (au lieu de 1466,62 euros jusqu'ici). Concrètement, cela correspond à 11 euros (net) de plus dans la poche à la fin du mois. Cette augmentation de 0,93% n'est en fait qu'une revalorisation mécanique qui suit l'inflation et le pouvoir d'achat.  

En vidéo

Revalorisation du SMIC de 0,93% : "Ce n'est pas un coup de pouce", dénonce Jean-Claure Mailly

Lire aussi

Timbre : la lettre prioritaire passe à 85 centimes

Le timbre rouge, pour envoyer une lettre au tarif prioritaire, augmente de 5 centimes pour coûter désormais 85 centimes. Pour rappel, il  coûtait 46 centimes en 2002. Le timbre vert, pour un courrier distribué en 48 heures, prend pour sa part 3 centimes pour passer à 73 centimes. Tous types de courriers confondus, la hausse moyenne atteindra 3,1%. Une consolation cependant, les tarifs des Colissimo resteront pour leur part identiques.

Lire aussi

Assurance auto et habitation : augmentations en vue

La taxe prélevée sur chaque contrat d'assurance (auto, habitation...) pour indemniser les victimes du terrorisme passe de 4,30 à 5,90 euros. D'une manière générale, les tarifs devraient augmenter de 0,5 à 2,5% pour l'automobile et jusqu'à 4% pour l'habitation. En cause : le prix en hausse des pièces détachées, les inondations de mai-juin et la taxe "terrorisme" notamment, qui ont tous trois alourdi la facture pour les compagnies.

En vidéo

JT 20H - Pourquoi vos assurances vont vous coûter plus cher en 2017

Lire aussi

Complémentaires santé : autour de 2 à 5% de hausse

Les tarifs des mutuelles devraient être majorés de 2% à 5% en moyenne, à quelques exceptions près. Ce qui s'explique notamment par le futur passage à 25 euros du tarif de la consultation chez le généralistes et le nombre important de renouvellements de lunettes.

En vidéo

Augmentation des tarifs des complémentaires santé

Lire aussi

Médecin : le tiers-payant pour les femmes enceintes et les patients ALD

Les médecins ne peuvent pas refuser aux femmes enceintes et aux personnes souffrant d'une affection de longue durée (ALD) la dispense d'avance des frais remboursés par l'Assurance maladie. Ils garderont le choix d'appliquer le tiers payant pour la part mutuelle. En clair, les patients en question n'ont plus à avancer la part prise en charge par la Sécu mais seront susceptibles de tout de même avancer la part prise en charge par leur complémentaire santé.

Lire aussi

Banque : nouvelle flambée des tarifs bancaires

Les frais de tenue de compte se généralisent pour atteindre en moyenne 18 euros par an en 2017. Soit en moyenne 6 euros de plus qu'en 2016 pour des frais dont on ne sait toujours pas précisément à quoi ils correspondent. De façon générale, en ajoutant notamment les frais de carte bancaire, les taris bancaires devraient augmenter en moyenne de 13%.

En vidéo

Tarifs bancaires : les tarifs bancaires en hausse en 2017

Lire aussi

Gaz : la facture gonfle de plus de 5%

Pour six millions de clients d'Engie (ex-GDF Suez), la facture de gaz augmente de plus de 5%. Une forte hausse qui va quasiment effacer la baisse des premiers mois 2016. En cause : la hausse de la taxe carbone et la remontée des cours du pétrole.

Lire aussi

Travaux d'économie d'énergie : le crédit d'impôt cumulable avec l'éco-PTZ

Le crédit d'impôt transition énergétique (CITE) est reconduit en 2017. Celui-ci permet de déduire de vos impôts 30% des dépenses d'équipement ou de main d'oeuvre consacrés à des travaux de rénovation énergétique. Il devient cumulable avec l'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ).

Lire aussi

Lire aussi

Employé à domicile : crédit d'impôt pour tous les ménages

Le crédit d'impôt dont bénéficient les actifs et retraités imposables employant un salarié à domicile (aide ménagère, nounou, jardinier...) est étendu à tous, et notamment aux retraités non imposables. Les ménages concernés recevront un chèque du Trésor public en 2018 pour les dépenses engagées en 2017.

En vidéo

JT 20H - Cigarettes, timbres, divorce… ce qui change au 1er janvier 2017

Lire aussi

Lire aussi

Lire aussi

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Variant Omicron : des signaux "un peu encourageants" sur sa gravité, selon le Dr Fauci

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Présidentielle 2022 : un premier meeting "à risque" pour Eric Zemmour

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.