Savez-vous calculer un taux d’intérêt pour votre argent ?

Mon argent

BUDGET - Savoir calculer le coût d’un crédit ou le rendement d’un placement peut s’avérer utile. Voici quelques conseils utiles pour une bonne connaissance des taux d’intérêt.

Selon la dernière enquête de l'Audirep réalisée pour le compte de la Banque de France sur « l'éducation financière du public en France » publiée en mars 2019, 29 % des Français ne savent pas calculer le montant résultant de l'application d'un taux d’intérêt sur un an. 

Pourtant, savoir calculer un taux d’intérêt peut vous servir dans votre vie de tous les jours. Découvrez dans cet article les différentes applications du taux d’intérêt, nos conseils pour le calculer sans se tromper, les difficultés liés au calcul du coût d’un crédit. 

Ce qu’il faut savoir sur les taux d’intérêts

Les taux d’intérêt ont deux applications majeures dans votre vie quotidienne. On les retrouve en effet dans les crédits (crédits à le consommation, crédits immobiliers, etc.) ainsi que dans les placements comme les livrets bancaires et tous les placements à revenus fixes. Calculer les taux d’intérêt, selon que l’on parle d’un crédit ou d’un placement, sert donc à calculer le coût ou le rendement. Retrouvez tous nos conseils pour décrocher votre crédit immobilier au meilleur taux.

Dans le cadre d’un crédit, les intérêts représentent la somme que doit verser l’emprunteur en plus du capital dû. Ils constituent le moyen de rémunération de l’organisme prêteur. Pour fixer le taux d’intérêt d’un crédit, deux taux d’intérêt sont pris en compte : le taux de référence fixé par la Banque Centrale (taux minimal que peut prendre le taux du crédit) et le taux d’usure (taux maximal autorisé légalement que peut prendre le taux du crédit). Les autres paramètres pris en compte par l’organisme prêteur pour fixer le taux du crédit sont le montant emprunté, la durée de l’emprunt, la situation personnelle de l’emprunteur. 

Dans le cadre d’un placement à capital garanti, les intérêts représentent la somme que doit verser l’organisme chez qui le placement est souscrit au détenteur du placement, en échange du dépôt de son capital. En ce qui concerne l’épargne réglementée, le taux des différents placements est défini par le règlement 86-13 du 14 mai 1986 relatif à la rémunération des fonds reçus par les établissements de crédit, modifié par plusieurs arrêtés. Pour les autres placements, la rémunération doit être suffisamment attractives pour attirer des épargnants, mais pas trop tout de même pour que l’organisme chez qui le placement est souscrit soit bénéficiaire. 

Nos conseils pour calculer un taux d’intérêt

La formule de calcul du montant résultant de l’application d’un taux d’intérêt est la suivante : 

Montant du capital (€) * Taux d’intérêt annuel (%) * Temps de valorisation = Intérêt (€)

Prenons un exemple sur un an. Imaginons que vous placiez 6 500€ sur un livret A (rémunéré à 0,75 %) pour une durée de 1 ans. À la fin de l’année écoulée, votre capital sera de 6 548,75 euros. 

6 500 X (0,75/100) X 1 = 48,75

6 500 + 48,75 = 6 548,75

Les livrets boostés qui présentent un taux d’intérêt élevé pendant plusieurs mois avant de revenir à un taux classique sont un peu plus complexes à appréhender. Mais on a calculé pour vous les rendements à 1 an de ces super livrets. Découvrez les 10 meilleures livrets boostés du moment

Prenons maintenant l’exemple d’un crédit à la consommation. Imaginons que vous empruntiez 4 500€ sur un an à un taux de 1,9 %. Le coût du crédit sera de 85,5 euros.

4 500 X (1,9/100) X 1 = 85,5

L'info en plus : les taux d’intérêt ne sont pas le seul élément à prendre en compte

Attention cependant, le calcul n’est jamais si simple. En effet, dans le cas d’un placement, vous devrez vous acquitter des prélèvements sociaux et impôts sur le revenu (ou bien opter pour la Flat Tax) sur les intérêts perçus, sauf dans le cas de certains produits de l’épargne réglementée comme le Livret A ou le LDDS par exemple qui sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. 

Reprenons l’exemple évoqué ci-dessus et imaginons désormais que vous ayez placer ses 6 500€ à 0,75 % sur un livret bancaire classique, non réglementé. Sur les 48,75 euros d’intérêts, vous devrez donc vous acquitter de la Flat Tax à 30 %, ce qui ampute votre gain de 14,625 euros car 48,75 X (30/100) = 14,625. Vous n’aurez donc gagné que 34,125 euros (48,75 – 14,625). Si vous n’êtes pas redevable de l’impôt sur le revenu (IR) et que vous souhaitez donc être imposé sur vos intérêts au barème de l’IR où vous êtes à 0 + prélèvements sociaux de 17,2 %, votre gain sera alors amputé de 8,385 euros car 48,75 X (17,2/100) + (0/100) = 8,385. Vous n’aurez donc gagné que 40,365 euros car 48,75 – 8,385 = 40,365.

En ce qui concerne les crédits, là encore, le calcul n’est jamais aussi simple. Le coût d’un crédit ne se limite pas en effet aux seuls intérêts. Vous devrez également régler des frais liés à la souscription, notamment des frais de dossier, parfois même une assurance emprunteur pour les crédits immobiliers, voire certains crédits à la consommation portant sur de grosses sommes. Retrouvez toutes nos astuces pour négocier avec succès votre assurance prêt immobilier.

Pour découvrir Café de la Bourse 

Sur le même sujet

Et aussi