Sécu : qui est responsable de 79% de la fraude à l'Assurance maladie ?

Sécu : qui est responsable de 79% de la fraude à l'Assurance maladie ?

DirectLCI
SÉCURITÉ SOCIALE - Pas de répit pour la triche. Le montant de la fraude à l'Assurance maladie détectée a bondi de 17% en un an pour atteindre près de 200 millions d'euros en 2014. Les quatre cinquièmes du montant total de l'arnaque ont profité aux différents professionnels des secteurs de la santé. Revue de détails.

Alors que le projet de budget de la Sécurité sociale, qui doit faire passer le déficit sous la barre des 10 milliards d'euros, est voté ce mardi 27 octobre 2015 à l'Assemblée nationale, Les Echos révèlent que le montant des fraudes repérées sur les prestations de l'Assurance maladie atteint 196,2 millions d'euros pour l'année 2014, en hausse de 17% en un an. Ces données concernent uniquement la triche à la Sécu des travailleurs salariés mais celle-ci rassemble le gros des troupes.

Il ressort clairement que ce ne sont pas les assurés qui sont les plus resquilleurs mais les professionnels (médecins, hôpitaux ou ambulancier et autres fournisseurs de matériel médical), qui s'accaparent près de 79% du montant total de la fraude. Voici les principaux éléments de ce tableau noir des arnaques à la Sécurité sociale.

Professionnels de santé : 73,1 millions d'euros
Médecins, pharmaciens, infirmiers... les professionnels de santé ont détourné plus du tiers (37%) des près de 200 millions d'euros de fraude. Il s'agit par exemple du médecin qui facture des visites à domicile fictives, en tiers payant, en remplissant et signant les feuilles de soins à la place du malade.

 Etablissements : 52,6 millions d'euros
Certains hôpitaux, maternités, cliniques ont également de quoi rougir. Les établissement de santé ont fraudé pour 52,6 millions d'euros, soit 27% du total. La manoeuvre consiste à modifier la nature ou gonfler le volume de leur activité pour obtenir davantage de dotations de l'Etat.

 Assurés : 38,8 millions d'euros
Les particuliers ne sont pas non plus exemplaires. Ils ont fraudé pour 38,8 millions d'euros, soit 20% du total. Parmi les mensonges les plus répandus : cacher les revenus du conjoint pour bénéficier de la couverture maladie universelle (CMU-C) ou encore cumuler un emploi et des indemnités journalières. Pour renforcer les contrôles, l'Assurance maladie a déjà dit son intention de scruter les comptes bancaires des assurés.

EN SAVOIR + >> CMU-C : la Sécu va contrôler les comptes bancaires

 Transporteurs : 21,9 millions d'euros
Les ambulanciers, véhicules sanitaires ou taxis conventionnés ont aussi leurs combines pour arnaquer la Sécu. Ils ont triché pour 21,9 millions d'euros, soit 11% du montant total. L'un de leurs stratagèmes favoris : faire croire que leur patient souffre d'une affection de longue durée et trafiquer le compteur, sachant que la dépense est remboursée à 100% dans ce cas.

 Fournisseurs : 6,9 millions d'euros
Les fournisseurs d'appareillages médicaux (par exemple bouteille d'oxygène, corset ou encore sonde urinaire) ont participé à la fraude à hauteur de 6,9 millions d'euros, soit 3,5% du total. Ils ont notamment facturé des prestations fictives ou gonflé les montants des produits ou services facturés.

 Bandes organisées : 2,9 millions d'euros
Même si cela ne représente que 1,5% du montant total de la fraude, on parle là de délinquance caractérisée. Les bandes organisées ont escroqué l'Assurance maladie de 2,9 millions d'euros. Il s'agit par exemple de soi-disant employés de fausses entreprise qui touchent des indemnités grâce à des arrêts maladie fictifs.

À LIRE AUSSI >>  CAF : ce que cela vous coûte de frauder

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter