Smic et prestations sociales : ce qui change au 1er janvier 2020

Smic et prestations sociales : ce qui change au 1er janvier 2020
Mon argent

REVALORISATIONS - Si la plupart des prestations sociales sont quasiment gelées, le smic augmente pour sa part au rythme de l'inflation et de la hausse moyenne des salaires. Tour d'horizon des augmentations (parfois maigres) prévues en janvier.

Les augmentations sont globalement mesurées. Qu'il s'agisse du salaire minimum légal ou des différentes prestations sociales, la situation évolue peu pour les intéressés au 1er janvier 2020. À l'exception notable des bénéficiaires du minimum vieillesse qui voient leur allocation revalorisée de tout de même 4%. 

Smic : + 1,2%

 Il ne s'agit que d'une revalorisation (calculée en fonction de l'inflation et de la hausse moyenne des salaires) et non d'un véritable coup de pouce. Toujours est-il que le salaire minimum interprofessionnel de croissance (smic) augmente de 1,2%, pour atteindre désormais 10,15 euros bruts de l'heure. Cela correspond, pour 35 heures par semaine, à 1.539,42 euros bruts mensuels, soit 1.219 euros nets. À noter que le dispositif permettant à la plupart des employeurs qui le souhaitent de verser la prime dite "Macron" (exonérée de contributions sociales et d'impôt sur le revenu dans la limite de 1.000 euros) est reconduit cette année pour les salariés touchant jusqu'à trois fois le smic.

Lire aussi

APL, AAH, prime d'activité : + 0,3%

Ces prestations sociales sont quasiment gelées. La prime d'activité, les aides personnalisées au logement (APL) et l'allocation aux adultes handicapés (AAH) ne seront revalorisées que de 0,3%. Sot en dessous de l'inflation attendue sur l'année (1%) : autrement dit, cela entraîne une légère perte de pouvoir d'achat. 

Minimum vieillesse : + 35 euros

L'allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), communément appelée minimum vieillesse, augmentera de 35 euros (soit 4%) pour atteindre désormais 903 euros pour une personne seule (et +54 euros pour atteindre 1.402 euros pour un couple).

Lire aussi

Il s'agit de la troisième hausse notable de cette allocation en trois ans (+30 euros en 2018, +35 euros en 2019).  

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Caricatures religieuses : la colère de plusieurs hommes d'église

Covid-19 : et si le pangolin n'était pas à l'origine de la transmission du virus ?

EN DIRECT - Covid-19 en France : plus de 23.000 personnes hospitalisées, dont près de 3.450 en réanimation

Angleterre, Portugal... Le reconfinement gagne encore du terrain en Europe

Paris : un homme arrêté avec un couteau après un signalement de son père à la police

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent