SNCF, avion, voyages, spectacles : quel remboursement obtenir en cas d'annulation liée au coronavirus ?

SNCF, avion, voyages, spectacles : quel remboursement obtenir en cas d'annulation liée au coronavirus ?
Mon argent

CASSE-TÊTE - Les manifestations de plus de 1.000 personnes annulées, de même que des voyages scolaires, la SNCF qui annonce le remboursement des billets de train des voyageurs qui décident d’annuler leur voyage... LCI.fr vous propose de faire le point sur ce qu'il est possible de se faire rembourser ou non en matière de voyages, vacances ou spectacles.

Depuis quelques jours, face à l’épidémie de coronavirus, de nombreux voyageurs annulent leurs vacances prévues à l’étranger ou repoussent leur voyage en avion ou en train. Et pas seulement vers les zones à risque. Peuvent-ils être remboursés ? Qu’en est-il des spectacles et manifestations sportives ? Et que se passe-t-il si c'est l'organisateur qui annule ?

Voici les principaux cas de figure selon les secteurs et la prestation concernée.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

SÉJOURS DE VACANCES TOUT COMPRIS VERS UNE ZONE A RISQUE

Si l'agence de voyages annule : vous serez remboursé de la prestation. Mais vous ne bénéficierez pas de dommages et intérêts car l’épidémie est un cas de force majeure.

Si vous annulez de vous-même, deux cas de figure sont à distinguer : 

- Séjour réservé dans une agence de voyages : le voyagiste doit vous rembourser. "C’est une obligation légale. L’agence de voyages est tenue de rembourser le client des acomptes qu'il a versés ou des frais d'annulation qu'il aurait dû supporter", nous
explique Jean-Pierre Mas, président des Entreprises du voyage.

- Séjour réservé sur Internet : ce sera beaucoup plus difficile. Dans ce cas de figure, les conditions d'annulation ne couvrent en effet que très rarement le risque épidémiologique. "La majorité des billets d'avion aujourd'hui sont non annulables, non modifiables. Les sociétés ne vont pas distinguer selon l'épidémie de coronavirus ou pas. Donc, c'est toujours aux dépens des consommateurs", déplore Raphaël Bartolomé, directeur juridique de l’UFC-Que Choisir.

Si vous annulez un séjour vers une zone qui n’est pas à risque : il n’y aura pas de remboursement car "la peur n'est pas un motif accepté", rappelait il y a quelques jours à LCI Baptiste Lo-Presti, responsable juridique chez Air Indemnité, une société spécialisée dans l'indemnisation des passagers aériens. 

A noter : pour un voyage scolaire annulé par l’école à la demande de l’Education nationale, le voyagiste est dans l’obligation de rembourser les parents. 

Voir aussi

TRANSPORT

AVION

- Si la compagnie annule le vol : vous serez remboursé. Mais vous ne bénéficierez pas de dommages et intérêts supplémentaires car l’épidémie est un cas de force majeure.

- Votre vol vers une zone à risque est maintenu mais vous annulez de vous-même : normalement, vous ne serez pas remboursé et n'aurez aucune compensation. Face à la situation actuelle, de nombreuses sociétés, comme Air France, proposent cependant des gestes commerciaux (report gratuit par exemple). A vérifier auprès de chacune d’elle directement.

- Vous annulez vers une zone qui n'est pas à risque : vous ne serez pas remboursé.

TRAIN

La SNCF a décidé de faire un geste envers ses clients. Elle rembourse désormais "sans frais" les voyageurs décidant de reporter leur déplacement en TGV ou en train Intercités, et ce jusqu'au 30 avril. 

Lire aussi

SPECTACLES

Si le spectacle est annulé (ou reporté) par l’organisateur : il doit vous rembourser si vous en faites la demande. Il convient alors de contacter l'organisme ou la billetterie auprès duquel vous avez acheté les billets.  Si vous avez racheté votre ticket sur un site de revente ou directement auprès de l'acheteur d'origine, la procédure sera plus compliquée. Là aussi, vérifiez rapidement auprès de l'organisateur, de la billetterie d'origine ou de l'intermédiaire. 

Quid des dépenses engagées en prévision du spectacle (hôtel, voyage…) ?  Vous ne pouvez pas vous faire rembourser car l’organisateur, là aussi, n’est pas tenu de vous verser des dommages et intérêts puisqu'il s'agit d'un cas de force majeure. Si vous aviez contracté une assurance-annulation pour ce spectacle, votre assureur se retranchera aussi probablement derrière ce cas de force majeure. A noter cependant que "de toutes nouvelles assurances de billetterie font leur apparition permettant à un spectateur de garantir par exemple son billet de concert et même d'assurer des frais de déplacement", a cependant indiqué l'Agence France-Presse Fabien Chermette, responsable Arts et Médias du groupe de services à l'assurance Stelliant. 

Voir aussi

Si vous ne voulez pas vous rendre au spectacle par peur du virus : vous ne pouvez pas demander le remboursement.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent