SNCF : le palmarès des lignes TGV où les prix s'envolent selon 60 Millions de consommateurs

SNCF : le palmarès des lignes TGV où les prix s'envolent selon 60 Millions de consommateurs
Mon argent

STATISTIQUES - Il existe pour chaque ligne TGV un plafond tarifaire - homologué par l'État - que la SNCF ne peut pas dépasser. Le magazine 60 Millions de consommateurs a comparé cette limite au prix réel des billets sur les principales lignes. La palme revient au Lyon-Paris. Retrouvez le tableau complet ci-dessous.

Sur quelles lignes de TGV les tarifs sont-ils les plus salés ? Tout dépend bien sûr de la distance, de la date du trajet et du moment de la réservation. Il existe cependant un point de repère assez méconnu : "un tarif maximum pour chaque trajet, homologué par l'État, en dessous duquel la SNCF pratique les prix qu'elle souhaite", a signalé ce jeudi 27 février Benjamin Douriez, rédacteur en chef adjoint du mensuel 60 Millions de consommateurs, lors d'une conférence de presse destinée à présenter les résultats de l'analyse du prix de plus de 2.800 trains. 

Cette ligne rouge à ne pas franchir s'élève par exemple à 50 euros pour un Arras-Paris, 88 euros pour un Nantes-Paris ou encore 116 euros pour un Marseille-Paris. Tant qu'elle n'est pas dépassée, la compagnie ferroviaire peut donc faire varier ses tarifs comme elle le souhaite. À tel point que, dans les cas les plus extrêmes, les prix peuvent être multipliés par six ou sept sur une même ligne et même par plus de onze depuis une gare excentrée, selon cette étude du magazine à laquelle nous avons consacré cet autre article

Lire aussi

Afin de mesurer dans quelles proportions la SNCF profite de sa marge de manœuvre sur les tarifs, 60 Millions a comparé à ce plafond le prix moyen des billets pour les principales grandes lignes. Voici les résultats de cette deuxième étude*. Cliquez ici si vous ne visualisez pas notre tableau.  

"Sur la plupart des lignes, le prix moyen se situe entre 50% et 55%. Mais sur certaines, il s'envole et approche même les trois quarts du plafond pour le Lyon-Paris, qui remporte la palme", a expliqué Benjamin Douriez. En effet, sur ce trajet, le prix moyen se situe à 71,32 euros, soit 74% du plafond maximum homologué par l'État (97 euros). À noter que sur cette ligne le tarif le plus avantageux démarre à 16 euros en semaine et à 25 euros le week-end et le tarif le plus élevé est au plafond, à 97 euros donc, en semaine comme en week-end. Juste derrière, le trajet Reims-Paris atteint pour sa part 67% du plafond (44 euros) avec un prix en moyenne à 29,40 euros. En troisième position, Grenoble-Paris affiche un prix moyen de 68,66 euros atteignant 64% du plafond (108 euros). 

À l'autre extrémité du tableau, le prix moyen du trajet Arras-Paris représente quant à lui à peine plus du tiers du plafond, tandis que les Lille-Paris, Bordeaux-Paris, Toulouse-Paris, Lyon-Marseille et Lyon-Montpellier demeurent tous sous la barre des 50% de cette limite tarifaire à ne pas dépasser.  

En vidéo

TGV Ouigo : le secret des petits prix

*Pour cette étude de 60 Millions de consommateurs, les tarifs proposés par le site Oui.sncf ont été relevés les 8  et 9 janvier. Ils concernent des trajets entre des grandes villes, dans les deux sens de circulation et à dix dates différentes : cinq départs en week-end (vendredi à partir de 16 h) et cinq voyages en semaine (mardi à partir de 8 h, mercredi à partir de 18 h). Les dates choisies correspondent à des départs prévus deux semaines à quatre mois après le jour du relevé.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : décision "dans les dix prochains jours" pour l'ouverture des stations de ski à Noël

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Infox : non, la réforme des retraites n'a pas été adoptée !

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent