Tabac : la fin de la hausse des taxes ne signifie pas que les prix n'augmenteront pas

Tabac : la fin de la hausse des taxes ne signifie pas que les prix n'augmenteront pas
Mon argent

CIGARETTES - Après une dernière hausse de la fiscalité du tabac en novembre, celle-ci ne bougera pas en 2021, selon le projet de Budget pour l'an prochain présenté cette semaine. Cela n'empêchera pas forcément une évolution des prix des paquets, à la hausse ou à la baisse.

Aucune hausse de la fiscalité du tabac n'apparaît dans le projet de loi de  finances pour l'an prochain. Dès novembre, après une ultime augmentation des taxes de 40 centimes prévue de longue date, le paquet moyen coûtera autour de 10 euros, comme c'est déjà le cas des Marlboro (marque la plus vendue en France) depuis mars. 

Ce prix jugé dissuasif est en effet visé par le ministère de la Santé depuis le début du quinquennat dans le but de réduire la consommation de tabac, en particulier chez les jeunes. 

Lire aussi

Un paquet globalement passé de 7 à 10 euros

Estimant que "la cible, qui était le paquet au prix moyen de 10 euros, est atteinte",  le ministre délégué aux comptes publics, Olivier Dussopt, a ainsi confirmé ce mardi 29 septembre sur RMC/BFM TV qu'il n'y aurait "pas de hausse de la fiscalité sur le tabac en 2021". 

Pour mémoire, avant ces majorations successives survenues quasiment deux fois par an depuis trois ans, le paquet tournait autour de 7 euros. Ne serait-ce que sur les douze derniers mois, les prix du tabac ont ainsi bondi de 13,7%, note l'Insee dans son indice des prix à la consommation publié ce mercredi. 

Des tarifs décidés par les fabricants

Ne plus modifier la fiscalité du tabac n’empêchera cependant pas forcément les prix de varier à la hausse ou à la baisse. Car ce sont les fabricants de tabac qui fixent plusieurs fois par an leurs grilles tarifaires en fonction non seulement de l'évolution des taxes, mais aussi de leur stratégie commerciale. Ils transmettent alors leurs tarifs à l'Etat, qui les publie au Journal officiel afin qu'ils soient les mêmes partout en France. 

En vidéo

Vrai ou faux : la France est-elle le pays qui taxe le plus les cigarettes ?

Des hausses ou baisses sans lien avec la fiscalité

Sans surprise, lorsque les taxes sont rehaussées, les cigarettiers les répercutent généralement sur le prix de vente. Mais il leur arrive aussi de ne le faire que partiellement, voire pas du tout. Ou encore de changer leurs tarifs même lorsque les taxes ne bougent pas. 

Cela a par exemple été le cas ce 1er septembre pour quelques fabricants qui ont légèrement fait évoluer leurs prix à la hausse (Corset Blanche passant ainsi de 9,20 euros à 9,30 euros), tandis que d'autres ont opté pour une petite baisse (Lucky Strike Red Classic passant de 9,60 euros à 9,40 euros par exemple).

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Lutte contre l'islamisme : Macron et Darmanin à Bobigny cet après-midi

CARTE - Covid-19 : à quel stade en est l'épidémie, département par département ?

Stéphane, témoin du meurtre de Samuel Paty : "A 30 secondes près, on aurait pu faire quelque chose"

EN DIRECT - Covid-19 en Ile-de-France : en réanimation, "les chiffres montent très vite, trop vite"

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent