Impôts, gaz, Netflix... : ce qui change (en bien ou en mal) pour votre budget en ce mois de septembre

Mon argent

Toute L'info sur

Impôts et prélèvement à la source : le grand basculement

ARGENT - À la rentrée, si la facture énergétique s'allège pour les abonnés aux tarifs réglementés du gaz, celle de certains spectateurs de Netflix s'alourdit. Enfin, pour les contribuables, le taux de prélèvement à la source est mis à jour.

Bonne nouvelle pour les uns, mauvaise nouvelle pour les autres... le mois de septembre arrive avec son lot de changements susceptibles d'affecter votre budget. La tendance à la baisse du prix du gaz se confirme pour près de 4,5 millions de foyers abonnés aux tarifs réglementés d'Engie. À l'inverse, une augmentation des tarifs s'applique aux anciens clients de la plateforme de streaming Netflix (en tout cas pour deux des trois formules). Sans oublier, pour les contribuables, le rafraîchissement du taux de prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu. 

Netflix : deux formules en hausse pour les anciens abonnés

La plateforme de séries et de films en streaming avait relevé les tarifs de deux de ses forfaits (sur trois) au début de l'été pour les nouveaux abonnés. Cette grille tarifaire en partie renouvelée s'applique désormais également aux anciens clients qui voient donc leur prélèvement de septembre évoluer s'ils sont abonnés aux formules "standard" ou "premium". En revanche, le prix de la formule "essentiel" ne bouge pas.

Concrètement, voici ce qui change (ou pas) selon les cas :

• "Essentiel" (1 écran à la fois) : 7,99 euros (comme précédemment)

• "Standard" (2 écrans à la fois, HD disponible) : 11,99 euros (au lieu de 10,99 euros), soit + 1 euro

• "Premium" (4 écrans à la fois, HD et Ultra HD disponibles) : 15,99 euros (au lieu de 13,99 euros), soit + 2 euros

Voir aussi

Gaz : les tarifs réglementés d'Engie en baisse de 0,9%

Les tarifs réglementés du gaz proposés par Engie baissent en moyenne de 0,9% HT par rapport au mois précédent. Cette offre, qui concerne près de 4,5 millions de foyers, varie cependant dans des proportions différentes selon le profil du client :

• - 0,2% pour ceux qui utilisent cette énergie pour la cuisson ;

• - 0,5% pour ceux qui en ont un double usage, cuisson et eau chaude ;

• - 1% pour ceux qui se chauffent au gaz.

Lire aussi

Impôt : mise à jour du taux de prélèvement à la source

Pour chaque contribuable, le taux de prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu est mis à jour. Il est calculé par l'administration fiscale à partir de la dernière déclaration de revenus remplie au printemps. Ce nouveau pourcentage (qui peut cependant rester identique si ni votre situation familiale ni vos revenus imposables n'ont changé) vous a été communiqué juste après l'envoi en ligne de cette déclaration, puis de nouveau dans les avis d'impôt reçus cet été. Il a été transmis à votre employeur (ou caisse de retraite ou agence Pôle emploi), chargé de l'appliquer à vos prochains salaires (ou pension ou indemnités). 

Ce taux sera retenu sur vos revenus pendant un an, de septembre 2019 à août 2020, avant d'être de nouveau rafraîchi en septembre 2020 et ainsi de suite. A noter que cette mise à jour est automatique (le contribuable n'a aucune démarche à effectuer). Mais que celui qui le souhaite peut demander une modulation de son taux si ses revenus ont baissé ou augmenté ou si sa situation  familiale a changé. 

Voir aussi

Sécurité sociale : fin du régime étudiant

Le régime de sécurité sociale étudiante est désormais supprimé. À la rentrée, les étudiants seront donc automatiquement inscrits au régime obligatoire de l'Assurance maladie, sans avoir à passer par l'intermédiaire des mutuelles étudiantes. La réforme -qui avait déjà commencé l'an dernier pour les nouveaux étudiants- concerne désormais ceux qui étaient déjà inscrits dans le supérieur les années précédentes. Les mutuelles étudiantes ne disparaissent cependant pas car elles continueront de proposer des complémentaires santé, auxquelles ceux qui le souhaitent pourront souscrire. 

A noter aussi : les jeunes écoliers parisiens ( 4 ans et plus et scolarisés en maternelle ou en primaire) détenteurs d'une carte Imagine R ont désormais la possibilité de de faire rembourser intégralement cet abonnement. Pour les collégiens et les lycéens, le remboursement n'est que de 50%.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter