Le barème pour savoir si vous allez être exonéré de la taxe d'habitation cette année

Le barème pour savoir si vous allez être exonéré de la taxe d'habitation cette année
Mon argent

DÉGRÈVEMENT - La réforme de la taxe d'habitation suit son cours. Cette année, 80% des ménages sont désormais totalement exonérés de cet impôt local. Pour les autres, il faudra attendre 2023. Vérifiez dans quel cas vous êtes.

C'est fini pour huit ménages sur dix. Après avoir vu son montant baisser par tiers successifs en 2018 et 2019, la taxe d'habitation est totalement supprimée en 2020 pour une grande partie des contribuables. Le dégrèvement total est en effet accordé cette année aux 80% de ménages aux revenus les moins élevés. A noter que cette réforme, annoncée par Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle, concerne uniquement les résidences principales. 

Lire aussi

Les plafonds à ne pas dépasser en 2020

C'est le revenu fiscal de référence de l'an dernier (figurant notamment sur votre dernier avis d'impôt sur le revenu) qui est pris en compte. Voici les plafonds à ne pas dépasser en fonction du nombre de part(s) :

• 27.706 euros pour 1 part (une personne seule)

• 35.915 euros pour 1,5 parts (par exemple un parent isolé avec un enfant à charge )

• 44.124 euros pour 2 parts (par exemple un couple sans enfant)

• 50.281 euros pour 2,5 parts (par exemple un couple avec un enfant)

• 56.438 euros pour 3 parts (par exemple un couple avec deux enfants)

• 68.752 euros pour 4 parts (par exemple un couple avec trois enfants)

+ 6.157 euros par demi-part supplémentaire

Un simulateur est également disponible ici sur le site des Impôts pour vérifier si l'on peut bénéficier d'une exonération. 

Une suppression pour tous en 2023

Les 20% des ménages aux revenus les plus élevés vont pour leur part bénéficier de la suppression progressive de la taxe d'habitation dès l'an prochain, a confirmé le gouvernement lors de la présentation lundi 28 septembre du projet de loi de finances pour 2021.  

En vidéo

Budget 2021 : ce qui change pour les ménages

Pour eux (à partir donc de 27.706 euros par an par exemple pour une personne seule), cet impôt local est ainsi destiné à baisser d'abord de 30% en 2021, puis de 65% en 2022 avant de finalement disparaître en 2023. 

En attendant, pour les 7 millions de contribuables qui n'en sont pas encore exonérés, la date limite de paiement tombe le 16 novembre (ou le 21 novembre en ligne). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Quels sont les 54 départements soumis au couvre-feu ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France franchit le cap du million de cas depuis le début de l'épidémie

Coronavirus : "On ne parle pas d’une vague mais d’une marée haute qui risque de durer des mois"

Comment Bertrand-Kamal a quitté "Koh-Lanta : les 4 Terres" à la surprise générale

"Des femmes qui n'aiment pas les hommes" : les propos de Maïwenn sur les féministes ne passent pas

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent