Taxe foncière : +16% en 5 ans et ça risque de continuer

Mon argent
IMPÔTS - L'échéance arrive à son terme pour payer votre taxe foncière. Celle-ci a bondi de 16% en 5 ans. La faute surtout à la baisse des dotations de l'Etat, qui devraient continuer à se réduire comme une peau de chagrin.

Elle ne cesse d'augmenter. La taxe foncière, que 20 millions de propriétaires doivent acquitter ce jeudi 15 octobre au plus tard (échéance repoussée au 20 octobre si paiement en ligne) a bondi de 16,42% en moyenne entre 2009 et 2014, selon une nouvelle étude de l'Union nationale de la propriété immobilière (UNPI). Cette augmentation est deux fois et demi plus importante que la hausse des prix à la consommation sur la période.

EN SAVOIR + >> Les délais pour payer la taxe foncière 2015

Sur cinq ans, les hausses les plus spectaculaires ont eu lieu à Tavaco en Corse-du-Sud (+180,62%) et à Villiers-Adam dans le Val d'Oise (+115,59%). Et l'augmentation repart de plus belle en 2015. La taxe foncière a augmenté de 2,22 % dans les 50 plus grandes villes. C’est deux fois plus que l'année précédente. Voici les exemples les plus frappants en 2015 :
Lille +14,56%
Strasbourg  +9,62%
Toulouse  7,76%
Lyon  +6,65%
Toulon  +6,60%
Bordeaux  +5.41%
Créteil  + 5,27%

Baisse des dotations de l'Etat

Comment expliquer cet emballement ? Plusieurs facteurs se cumulent. D’une part les valeurs locatives des biens (qui servent de base pour le calcul des impôts locaux) ont été majorées de 7,94 % sur cinq ans. D’autre part, les taux d’imposition des départements et des communes ou groupements de communes ont augmenté de 7,86 % au cours de la même période, toujours selon les données de l'UNPI .

EN SAVOIR + >> Nouveau calcul des valeurs locatives : ce que ça va changer

Ces collectivités locales justifient ces hausses par la baisse des dotations de l'Etat en 2015 (-3,67 milliards d'euros). Or celles-ci risquent de continuer à baisser. Car dans sa volonté de redresser les comptes publics, le gouvernement a prévu une nouvelle diminution de 3,5 milliards d'euros dans le projet de loi de finances pour 2016.

EN SAVOIR + >>  Impôts locaux : + 1,8% cette année... et ce n'est pas fini

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter