Taxes sur les carburants : qu'appelle-t-on fiscalité indirecte ?

Mon argent
DirectLCI
DÉCRYPTAGE - Une multitude de taxes, dites indirectes, passent souvent inaperçues pour le consommateur, mais pas pour le budget de l'État.

La hausse des taxes sur les carburants, confirmée lundi par Elisabeth Borne, la ministre des Transports, pour le 1er janvier 2019 malgré l'augmentation du prix du pétrole qui a déjà fait grimper le prix à la pompe ces dernières semaines, s'inscrit dans la fiscalité indirecte. 


Ces impôts indirects s'appliquent à tout le monde. Par exemple, en 2017, chaque fois qu'on est passé à la caisse, la TVA ainsi que les autres taxes, notamment sur les assurances, l'énergie, l'immobilier ou le transport, ont rapporté 30 milliards d'euros à l'État. Cette fiscalité indirecte pèse sur le pouvoir d'achat des ménages.

Ce mardi 18 septembre 2018, Camille Vigogne Le Coat, dans sa chronique "Les indispensables", décrypte l'évolution des impôts indirects. Cette chronique a été diffusée dans 24h Pujadas du 18/09/2018 présentée par Philippe Ballard sur LCI. Du lundi au vendredi, à partir de 18h, David Pujadas apporte toute son expertise pour analyser l'actualité du jour avec pédagogie.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

24h Pujadas, l'info en questions

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter