Techniciens : les secteurs qui recrutent

Techniciens : les secteurs qui recrutent

DirectLCI

Après quelques années moroses, 2014 s’annonce sous de meilleurs auspices pour les techniciens, grâce à une légère reprise des embauches. Energie, informatique, aéronautique… Metronews vous dit tout sur les secteurs qui recruteront le plus cette année.

L’énergie
Parmi les premiers employeurs de techniciens en 2014 figure toujours le domaine de l’énergie. « Hormis l’industrie solaire, qui ne va pas bien en raison de questions fiscales et administratives, toutes les énergies nouvelles marchent bien : éolien, biomasse », explique Jean-Philippe de La Tour du Pin, directeur senior chez Page Personnel. L’industrie nucléaire a elle aussi le vent en poupe, grâce à des projets comme la construction de la centrale Iter à Cadarache. EDF prévoit par exemple de recruter 6 000 personnes cette année, dont 30 % d’opérateurs de niveau CAP à bac et 40 % de techniciens de niveau bac + 2/3.

L’industrie
L’industrie de pointe, et notamment les fabricants de machines spéciales pour l’industrie, continuent d’avoir d’importants besoins. « Cela peut aller des BTS en réalisation d’ouvrages chaudronnés, qui restent très recherchés, aux BTS en contrôle industriel et régulation automatique et aux DUT GEII (génie électrique et informatique industrielle) », constate le professionnel. Dans le domaine de la santé, certaines niches, comme l’hospitalisation à domicile ou les laboratoires d’analyses, recrutent aussi des BTS spécialisés.

Les nouvelles technologies

Avec l’essor des systèmes d’information dans toutes les entreprises, les techniciens support, titulaires d’un BTS en informatique, sont plébiscités pour résoudre les problèmes informatiques. Dans les télécoms, Orange prévoit d’embaucher 400 techniciens pour développer les réseaux fibre et 4G.

L’aéronautique
Après avoir enregistré des niveaux de commandes et d’embauches record en 2013, l’aéronautique continue sur sa lancée. « Nous prévoyons de recruter près de 1 000 techniciens pour l’usinage sur les machines à commande numérique ainsi que dans les métiers du montage », détaille Stéphanie de La Tour du Pin, responsable de la marque employeur chez Safran. Parmi les profils recherchés, on retrouve des bacs pros en mécanique ou de technicien d’usinage, et des BTS en industrialisation des produits mécaniques.

Plus d'articles